Bonjour à tous. C’est mardi, le 19 mars…le même jour où la Guyane, la Guadeloupe, la Martinique, et la Réunion deviennent des départements français d’outre-mer, en 1946. Voici une carte pour vous aider à les trouver…Et voici les News in French d’aujourd’hui.

Daily Issue #127: Clouée au sol

«Encore» (2019), de Alliel. Sur un beat groovy, un sentiment de tourner en rond dans la vie sans pouvoir s’en sortir. Ce n’est pas le cas pour vous, car je vous garantis que c’est la première fois que vous entendez ce premier single, sorti il y a quatre jours... (Youtube / Spotify)

Daily Issue #127: Clouée au sol

Le couscous est-il un patrimoine national des Français? Des raisons pour laquelle ça pourrait l’être: cette spécialité gastronomique d’Afrique du Nord (une semoule de blé dur ressemblant au riz) est, selon cette chaîne de télé français, «notre troisième plat préféré, derrière le magret et les moules et devant la blanquette et le bœuf bourguignon. Nous en consommons en moyenne 1,5 kilo par personne et par an…en 2018, notre pays a produit 95 000 tonnes de semoule». D’origine berbère, le couscous a fait son chemin jusqu’en France au début du 20ème siècle, et il occupe aujourd’hui une place cher dans le cœur — et l’assiette — des Français de tous âges et de toutes nationalités. Voici une petite vidéo expliquant comment et pourquoi. Je vous laisserai chercher des recettes par vous-même…. (LCI)

Daily Issue #127: Clouée au sol

Les dernières infos sur le 737 MAX. Une semaine après que l’avion de Boeing ait été clouée au sol dans le monde entier à la suite de son deuxième crash mortel en quelques mois, des enquêteurs fédéraux américains examinent maintenant pourquoi  et comment ces tragédies (qui ont causé 346 morts) se sont produites. Ce type d’enquête criminelle sur la sécurité des vols est rare pour les autorités américaines. Sous la loupe: le processus d’approbation entre Boeing et le régulateur du transport aérien américain (FAA), qui a certifié que ce modèle spécifique était sûr à volersauf que ce n’était manifestement pas le cas. La FAA était-elle donc trop indulgente ou négligente? Incertain pour l’instant, mais la question principale tourne toujours autour du système logiciel automatisé du 737 MAX, dont l’utilisation de données erronées a contribué au crash du 29 octobre en Indonésie, et, selon de nouvelles évidences, pourrait également avoir causé celui en Ethiopie la semaine dernière… (Le Monde)

Today’s abridged News in French is coming to you from spring break in Santa Monica, CA — we’ll be back with regular programming on Thursday. Stay updated on Twitter and Facebook.