Daily Issue #106: Laissons le vapotage derrière nous en 2018

«Le gitan», de Daniel Guichard. Une chanson de 1973 qui dépeint une image vivante du personnage titulaire. «Il sort le jour ou bien la nuit, ce qu’on dit de lui il s’en fout»…


Les plats préparés et les autres aliments «ultra transformés» sont-ils dangereux pour la santé? Des recherches semblent suggérer que des aliments contenant de nombreux addictifs et de grandes quantités de sucre et de sel — tels que des sodas, des snacks et des plats prêts à réchauffer — pourraient augmenter votre taux de mortalité…de 15%. Ce n’est qu’une légère corrélation, et il n’existe aucun lien de causalité. Donc vous pouvez probablement continuer à manger ces chips…


La nouvelle addiction américaine. Selon un rapport du CDC, 3,6 millions de collégiens et de lycéens aux États-Unis ont utilisé des cigarettes électroniques en 2018, soit une augmentation de 1,5 million de jeunes vapoteurs par rapport à 2017. Ce qui est peut-être encore plus choquant, c’est que plus d’un lycéen sur 4 a fumé, vapoté, ou consommé un produit du tabac d’une manière ou d’une autre. Cela vient après que les cigarettes électroniques de Juul, le leader du marché, ont été réglementées à la suite d’accusations selon lesquelles leurs recharges à goûts aromatisées incitent une nouvelle génération à devenir accro à la nicotine. Les responsables de la santé s’inquiètent que cette tendance signifie que des années d’efforts pour réduire la consommation de tabac chez les jeunes sont partis en fumée…littéralement.


Un pays paralysé. Rien ne bouge en Belgique aujourd’hui à cause d’une grève générale qui a annulé tous les vols vers et hors du pays pendant 24 heures. Les transports publics et les trains sont également perturbés par la grève d’un jour, de même que les administrations publiques, le service postal, les écoles, les hôpitaux … bref, un peu de tout. La grève est survenue après que les organisations syndicales n’aient pas reçu l’augmentation salariale souhaitée de 1,5% sur deux ans. Obtenez vos frites ailleurs


Avez-vous vu ses bonsaïs? Un jardinier japonais a eu le cœur brisé par le vol de plusieurs de ses arbres miniatures , dont un spécimen de 400 ans . Alors que Seiji Iimura — qui cultive près de 3 000 bonsaïs avec sa femme dans son jardin près de Tokyo  — est mécontent de la perte de «le trésor de notre famille», il s’inquiète surtout de la santé de ses bonsaïs perdus, implorant le voleur de bien s’occuper d’eux afin qu’ils ne meurent pas. Gardez un œil ouvert…