Bonjour à tous. C’est mardi, le 16 avril — le jour où les Français se réveillent le cœur brisé avec plus de larmes à pleurer après avoir vu leur patrimoine disparaître dans les flammes hier. Un peuple — et un monde — en deuil…  Voici les News in French d’aujourd’hui, édition spéciale Notre-Dame.

Daily Issue #146: Notre-Dame, «notre drame»

Un jour sombre pour l’histoire. Vous l’avez probablement vu en direct sur Twitter ou sur CNN… Une scène terrible et obsédante qui restera à jamais gravée dans nos mémoires et nos cœurs: La cathédrale Notre-Dame de Paris qui brûle, observée dans un silence sidéré par des milliers de Parisiens et de touristes rassemblés sur les rives de la Seine (des foules étaient aussi à genoux chantant des hymnes) et des millions dans le monde entier, unies dans leur deuil.  L’incendie, qui a finalement été éteint après neuf heures de lutte, a débuté dans le grenier de la cathédrale, et est certainement lié aux travaux de rénovation en cours. Des centaines d’années d’histoire contenues dans la toiture n’y sont plus, de même que la flèche emblématique, qui s’est inévitablement effondrée devant les yeux du monde, consumée par les flammes. L’intégralité de la structure, épargnée par les quatre cents pompiers mobilisés (dont l’un a été grièvement blessé), qui se sont aussi précipités dans la cathédrale ravagée pour sauver de précieuses reliques dont son trésor principal, la Sainte Couronne d’épines. Aussi apparemment intact, si endommagé: Les vitraux des trois rosaces et le grand orgue, d’après les premières images et reportages de l’intérieur. Alors que les dégâts, y compris la vulnérabilité de la structure,  sont encore en cours d’évaluation, le président Macron s’est engagé à reconstruire Notre-Dame — même si une reconstitution exacte a été jugée impossible. Les dons financiers abondent, avec deux milliardaires français, parmi d’autres individus et groupes, promettant des centaines de millions d’euros pour aider à la collecte de fonds et aux efforts de reconstruction. Des efforts qui seront sûrement entrepris, d’une manière ou d’une autre, par tous ceux qui ont vécu la tragédie et qui ont senti une partie de leur âme disparaître dans les flammes. Ça prendra du temps.  (Le MondeLe Parisien, Le FigaroEurope1, France Info)