Daily Issue #157: Les empreintes de nos vies

Bonjour à tous. C’est mercredi, le 1er mai… aussi connu comme «May Day», autrefois une célébration du printemps et maintenant, des droits des travailleurs. Rien à voir avec l’appel de détresse Mayday!  —  qui dérive de l’exclamation française, Viens m’aider!… Voici les News in French d’aujourd’hui.

Daily Issue #157: Les empreintes de nos vies

«Rien n’est parfait» (2012), de Tal. Une explosion d’électro-pop motivante pour vous donner de l’énergie ce matin de milieu de semaine: «Y’a des jours, tu cours sans trouver ta place / Des jours où t’as plus d’amour en face / Où ta vie sonne un peu faux / Mais tu l’as dans la peau»… (Youtube / Spotify)

Daily Issue #157: Les empreintes de nos vies

Les avions seront-ils encore là dans dix ou cinquante ans ? La possibilité d’aller à l’aéroport et de prendre l’avion pour de longs voyages semble être un aspect irremplaçable de la vie moderne. Mais avec la prise de conscience croissante du changement climatique, beaucoup exhortent les compagnies aériennes à réduire le nombre de leurs vols. Bien que cela ne semble pas être une solution viable, il n’y a vraiment pas d’autre solution aujourd’hui — comme des avions «propres» qui fonctionnent à l’électricité, par exemple — que de compenser les émissions en… plantant plus d’arbres. Une chose est sûr: Il faut dire au revoir aux vols low-cost. «L’avion, exceptionnel avant les années 2000, pourrait le redevenir et le voyage par les airs appartenir de nouveau à une certaine élite. Aux États-Unis, on estime que le prix de l’avion a baissé de près de 50 % en trois décennies» — ce qui changera bientôt. Hé, un bateau à travers l’Atlantique ne prend que huit jours… (Ouest France)

Daily Issue #157: Les empreintes de nos vies

Votre mardi a été productif ? Réponse: pas aussi productif que le mardi de l’armée indienne, qui a annoncé sur son compte Twitter officiel hier qu’une expédition avait trouvé des traces de Yéti dans les montagnes enneigées entre le Népal et le Tibet. Non, ce n’est pas une blague bizarre… L’armée a posté des photos d’empreintes vagues qu’ils affirment appartiennent à l’abominable homme des neiges, une figure insaisissable et autrefois (encore?) mythique. Une annonce qui a suscité beaucoup de scepticisme sur les réseaux sociaux pour des raisons assez évidentes… À vous de juger. (Le Point)

Daily Issue #157: Les empreintes de nos vies

RIP Anémone, grande comédienne française: «Les mois d’avril sont décidément meurtriers pour les artistes atypiques, les grandes gueules souriantes, les enragés engagés. Après Jean-Pierre Marielle, c’est un autre grand nom du cinéma populaire qui s’évanouit à jamais derrière ses rôles: Anémone, décédé le 30 avril, à 68 ans. Anémone: joli prénom, qu’Anne Bourguignon, son état civil, adopta en hommage au rôle-titre de son premier film, réalisé par Philippe Garrel en 1968. Anémone: belle fleur aux couleurs vives qui pousse dans les zones tempérées. Anémone était aussi de couleurs changeantes et de tempérament certain…» Un beau adieu — ou une introduction, pour ceux qui ne la connaissent pas… (L’Express)

Daily Issue #157: Les empreintes de nos vies

Les Français: Très attachés à leur région. Pas plus que les Bretons, dont 89%, selon un récent sondage, sont très fiers de leurs racines. Voici un petit reportage vidéo sur cette «fierté territoriale qui fait le tour de l’Hexagone, nourrit d’un peu d’accent et beaucoup d’héritage»… (LCI)