Daily Issue 281: Sortez vos guirlandes

Want to take it to the next level and improve your French listening and speaking skills? The audio recording of today’s News in French is only available to members. Sign up today to gain full access immediately.  Membership is just $5/month with a five-day free trial.

Are you already a member? Sign in.

Daily Issue 281: Sortez vos guirlandes

Bonjour à tous. C’est mardi, le 5 novembre… Le jour où, en 1499, le dictionnaire trilingue Catholicon (d’un mot grec signifiant «universel») est imprimé dans la ville de Tréguier, en Bretagne. Le premier dictionnaire breton et le premier dictionnaire français, il comprenait également le latin et a été rédigé par le prêtre Jehan Lagadeuc. Voici les News in French d’aujourd’hui.

Daily Issue 281: Sortez vos guirlandes

«Comme un bateau» (2014), de Indila. Parce qu’il faut continuer à naviguer les vagues de la vie même si le vent est contre vous… «Un peu comme un bateau, / J’avance face à la mer, / Je navigue sur les flots, / Un peu comme un bateau, / J’avance et je suis fière, / De ce que porte mon dos»…  Disponible sur Youtube et Spotify.

Daily Issue 281: Sortez vos guirlandes

Pourquoi les films de Noël sont-ils si populaires? Halloween est peut-être à peine une semaine derrière nous, mais nous sommes en novembre, et cela signifie que nous tournons une page vers la période la plus festive de l’année. Cela signifie que les potirons sont jetés à la poubelle et remplacés par des petits sapins. Cela signifie que Mariah Carey se réveille de son sommeil (littéralement) pour fournir une fois de plus la bande sonore de ces deux mois prochains. Et cela signifie que les fanas du cinéma sont bombardés d’une panoplie de films sur le thème de Noël, cette année plus — et plus tôt — que jamais. Pour beaucoup, regarder un film super-cheesy du Hallmark Channel est la meilleure façon d’entrer dans l’esprit de Noël, même (ou surtout) s’il n’y a pas encore de neige et les guirlandes sont toujours dans une boîte quelque part dans le garage. Alors pourquoi les aimons-nous tant, comme le demande cet article de LCI? Selon Paul Feig, le réalisateur du nouveau film Last Christmas, qui tentera d’entrer bientôt dans nos cœurs et la tradition de Noël, «L’imagerie et le sentiment que procure Noël, en tant que fête, sont si chaleureux et plein de tendresse… si tout se passe bien! Ils créent cet environnement propice. Je pense que les gens tombent davantage amoureux pendant les fêtes de fin d’année, et que toutes les ruptures se produisent en janvier». Pour Emilia Clarke, la star du film, c’est tout à cause de l’anticipation. «La meilleure partie de Noël, c’est l’excitation de tout le monde avant d’y arriver. Et les films de Noël nourrissent cette attente», pense-t-elle. Êtes vous d’accord? Les films de Noël tiennent t’ils un endroit spéciale dans votre cœur?

Daily Issue 281: Sortez vos guirlandes

Attention à ce que vous donnez à manger à vos plus petits. C’est le message qu’une association qui «lutte contre la présence de produits chimiques neurotoxiques dans la nourriture pour bébés» veut partager avec tous les parents du monde, comme le raconte Slate. De l’article: «Une enquête menée par Healthy Babies Bright Future et publiée le 31 octobre 2019 aux États-Unis révèle que pratiquement tous les aliments pour nourrissons contiennent des métaux lourds tel que le plomb, l’arsenic, le cadmium et le mercure. (…) Les aliments à base de riz (céréales, plats et goûters) sont les plus toxiques pour les bébés. L’étude relève que “ces aliments populaires pour bébés sont non seulement riches en arsenic inorganique, la forme la plus toxique d’arsenic, mais ils sont aussi presque toujours contaminés par les quatre métaux toxiques”». Des métaux en petites doses que l’on retrouve aussi dans les aliments que les adultes consomment, bien sûr, mais étant donné la vulnérabilité des bébés, l’enquête réitère l’importance de diversifier leur nourriture pour éviter une sur-saturation des éléments nocifs.

Daily Issue 281: Sortez vos guirlandes

Le gagnant du Prix Goncourt. Le plus prestigieux des prix littéraires de la francophonie a été attribué à Jean-Paul Dubois, l’auteur de Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon. De France 24: «Le 22e titre de l’écrivain raconte l’histoire d’un homme, Paul Hansen, qui croupit depuis deux ans dans une prison de Bordeaux (qui comme son nom ne l’indique pas se trouve au Québec !) quand le lecteur le rencontre. (…) Écrivain discret et populaire, Jean-Paul Dubois a déjà été couronné par le prix Femina (en 2004 pour Une vie française). Le Toulousain de 69 ans a construit depuis une trentaine d’années une œuvre qui séduit par sa délicatesse et sa profonde humanité». Le livre est disponible sur Amazon, si vous voulez quelque chose d’ambitieux avec lequel se blottir sur le canapé… Et vous pouvez également consulter Soif d’Amélie Nothomb, une réimagination de la Passion du Christ qui a reçu 4 votes contre le 6 pour le roman de monsieur Dubois.

Daily Issue 281: Sortez vos guirlandes

Comment accueillir plus de 15 000 athlètes? C’est la tâche de ceux qui sont chargés de la construction du village olympique pour Paris 2020, entamée dans trois communes de Seine-Saint-Denis, dans la capitale. Un reportage d’Europe 1  plonge dans le chantier