Daily Issue 309: Complètement cartographié

Want to take it to the next level and improve your French listening and speaking skills? The audio recording of today’s News in French is only available to members. Sign up today to gain full access immediately.  Membership is just $5/month with a five-day free trial. (Want a custom subscription plan? Let me know.)

Are you already a member? Sign in.

Daily Issue 309: Complètement cartographié

Bonjour à tous. C’est mardi, le 17 décembre… Le jour où, en 1777, la France promet de reconnaître les Etats-Unis pour la première fois, ce qu’elle fait en février 1778. Cette victoire diplomatique transformationnelle, quelques mois après la première grande défaite britannique à la bataille de Saratoga, a été réalisée par Benjamin Franklin, considéré comme une rock star par les Français. Voici les News in French d’aujourd’hui.

Daily Issue 309: Complètement cartographié

«Pas fatigué» (2017), de Nassi. Parce que la persévérance est toujours sous-estimée… «Parfois j’avance sans savoir où je trouve la force, / De marcher dans le noir en tirant sur la corde, / Et j’ai cherché la lumière, / Au fond du désespoir, / Pour repartir de plus belle, / Encore une dernière fois»…  Disponible sur Youtube et Spotify.

Daily Issue 309: Complètement cartographié

Et si il était possible de «compenser» l’empreinte carbone de son vol? Il semble que tout le monde est de plus en plus conscient de l’impact environnemental qu’un simple vol à travers le pays peut avoir. Et, par conséquent, au moins un aéroport réagit de façon à ce que les passagers se sentent mieux lorsqu’ils prennent l’avion pour une escapade de week-end au lieu de prendre un train ou un bus. (Hé, pas de jugement ici…) Mais est-ce une vraie solution? LCIenquêté sur l’option nouvellement offerte aux voyageurs dans les deux aéroports parisiens: «Et si les choses étaient plus simplesque l’on pouvait le penser? Dans un communiqué paru en fin de semaine dernière, Aéroports de Paris (ADP) a annoncé que les passagers des aéroports d’Orly et de Charles-de-Gaulle pouvaient dès à présent compenser leurs émissions carbone en apportant une contribution financière à des projets écologiques et solidaires grâce à des bornes dédiées. Les appareils, installés au sein de plusieurs terminaux, acceptent les dons de 5 à 30 euros grâce au système sans contact de la carte bancaire. Mais n’est-il pas un peu utopiste de penser effacer d’un coup d’éponge sa dette envers la planète d’un tapotement de carte bancaire? Malgré les efforts affichés du secteur du transport aérien, celui-ci reste l’un des plus polluants au monde. (…) En 2018, l’aviation civile a ainsi été désignée responsable de 2,4% de toutes les émissions de gaz à effet de serre de la planète…». Peu importe si un don de 30 euros peut réellement compenser le coût d’un vol, l’article dit que, selon une experte, le vrai problème est «surtout le fait que ce genre de démarche puisse nous amener, nous, passagers, à nous décharger de toute culpabilité en prenant l’avion» Aimeriez-vous que cette initiative soit offerte dans un plus grand nombre d’aéroports? Vous vous inquiétez de votre empreinte carbone lorsque vous prenez l’avion?

Daily Issue 309: Complètement cartographié

Le cartographe du monde. Vous souvenez-vous de quand Google n’était qu’un moteur de recherche, et pas en train de dominer le monde? Moi non plus. De LCI: «Plus rien ou presque n’a de secret pour le géant des nouvelles technologies, pas même le monde qui nous entoure: Google Earth, son service d’image aérienne, couvre désormais plus de 98% des régions du monde où les gens vivent, affirme la firme de Mountain View dans une note de blog. (…) En tout, ce sont pas moins de 57 millions de kilomètres carrés d’images satellites qui ont été collectés depuis le lancement du service. Et, dans le même temps, quelque 16 millions de kilomètres – l’équivalent de 400 voyages autour du monde – pour Google Street View, son service de navigation virtuelle». Encore plus intéressant — de l’article: «Aujourd’hui, l’application Google Street View est l’une des plus utilisées sur portail Google. De même, les requêtes de type “Où se trouve…” représentent 20% de toutes les recherches effectuées depuis un ordinateur, soit l’équivalent de plus d’un milliard de requêtes chaque mois…

Daily Issue 309: Complètement cartographié

Interdiction du glyphosate. La France va arrêter la vente de 36 produits contenant l’herbicide controversé à partir de 2020. C’est une bonne chose, non? Pour une perspective différente, France Info a interviewé un céréalier pour qui le glyphosate est un aspect petit mais «essentiel» de sa culture. De l’article: «Est-il possible de vivre sans glyphosate? C’est la question que l’on se pose dans le monde agricole, alors que l’Agence nationale de sécurité sanitaire a annoncé, le 9 décembre dernier, le retrait de la vente de 36 produits dès 2020. David Lavenant lui, n’y croit pas tellement. À 43 ans, il est propriétaire de 220 hectares de culture. Il produit des semences et des céréales. Au fond de son exploitation, il nous montre son local phytosanitaire, où il stocke le glyphosate qu’il utilise. Au total, il dit en utiliser 60 litres par an»…

Daily Issue 309: Complètement cartographié

À regarder et à lire: ce reportage de L’Express sur Adelaide, la «ville sud-africaine où il n’a pas plu depuis cinq ans»…