Daily Issue 320: L'orang-outan et moi

Want to take it to the next level and improve your French listening and speaking skills? The audio recording of today’s News in French is only available to members. Sign up today to gain full access immediately.  Membership is just $5/month with a five-day free trial. (Want a custom subscription plan? Let me know.)

Are you already a member? Sign in.

Daily Issue 320: L'orang-outan et moi

Bonjour à tous. C’est mercredi, le 15 janvier… Le jour où, en 1541, le roi François Ier accorde à son ami, le noble et corsaire Jean-François Roberval, une commission pour coloniser la province du Canada. Bien que Roberval ne soit pas parti lui-même sur l’expédition, son chef navigateur était Jacques Cartier, qui fondera la première colonie française en Amérique du Nord, trois ans plus tard, dans ce qui est aujourd’hui la ville de Québec. Voici les News in French d’aujourd’hui.

Daily Issue 320: L'orang-outan et moi

«Si j’osais» (2018), de Les Frangines. Parce que vivre avec des regrets est un regret en soi… «Ah si seulement j’avais pu te dire, / Ce que j’avais sur le cœur, / Pu tenir les propos qui résonnent à l’intérieur, / Les mots qu’on chuchote sur le pas d’une porte»…  Disponible sur Youtube et Spotify.

Daily Issue 320: L'orang-outan et moi

Pourquoi sommes-nous empathiques à certains animaux et pas à d’autres? Toutes les créatures vivantes ne sont pas créées égales. Par exemple: Nous pensons que les loutres flottant sur le dos dans les rivières sont mignonnes, mais les crocodiles prenant un bain de soleil sur une rive n’inspireront pas la même compassion. Est-ce parce que nous avons peur d’eux? Mais alors, pourquoi la plupart d’entre nous n’hésiteraient pas à manger un cochon, mais ne mangeraient jamais un chien? Une question d’intelligence? D’amitié? Des chercheurs français ont tenté de trouver la réponse. Et les résultats de leur étude révèlent que notre empathie sélective n’est pas très compliquée du tout.  De Ouest France: «Les réponses ont permis d’établir un classement mettant au jour toute l’étendue de ces inégalités de perception. Au sommet, c’est l’orang-outan qui empoche la mise, trônant même au-delà des êtres humains dans les espèces pour lesquelles nous avons à la fois de l’empathie et de la compassion. Suivent ensuite d’autres singes comme le gorille et le chimpanzé. “Plusieurs facteurs ont été avancés pour expliquer ces préférences, tels que l’esthétique, la taille ou le sentiment de vulnérabilité”, expliquent les chercheurs dans l’étude publiée dans la revue scientifique Nature. Mais pour eux, l’impact le plus important serait la “capacité à susciter des projections anthropomorphiques (attribution de traits humains, d’émotions ou d’intentions à des entités non humaines). Les espèces présentant des similitudes physiques, comportementales ou cognitives avec les humains ont tendance à susciter un effet plus positif que celles n’en présentant pas”, détaillent-ils»… Ce qui explique pourquoi les tiques sont tout en bas de la liste, aux côtés des cactus et des champignons! Quels sont les animaux pour lesquels vous ressentez le plus d’empathie? Pourquoi?

Daily Issue 320: L'orang-outan et moi

Nouvelle stratégie pour protéger la planète? Il ne reste plus beaucoup de temps, mais les experts de l’ONU ont une idée ambitieuse sur comment préserver les écosystèmes menacés dans les prochaines décennies. De France Info: «La Convention pour la diversité biologique de l’ONU propose de protéger au moins 30% de la planète d’ici 2030 pour lutter contre la dégradation accélérée de la nature, selon la première mouture d’un texte dévoilé lundi 13 janvier. L’ébauche de texte, qui sera négociée lors la Convention de l’ONU sur la biodiversité en Chine en octobre, prévoit notamment de “protéger les sites d’importance particulière pour la biodiversité au moyen d’aires protégées” couvrant “au moins 30% des zones terrestres et marines avec au moins 10% sous stricte protection” d’ici 2030, ces pourcentages étant à négocier. Des ONG regroupées dans la coalition Campaign for nature s’inquiètent toutefois de l’absence de mention portant surl’efficacité de la gestion” de tels espaces»…

Daily Issue 320: L'orang-outan et moi

Les Français et l’alcool: une histoire d’amour. Ce n’est pas un secret que les Français aiment leur alcool. Avec du fromage, un béret, et une baguette sous le bras, le stéréotype ne serait pas complet sans un verre de vin rouge (ou deux) au lèvres… Mais il s’avère qu’en fait, le nombre de personnes qui prennent quotidiennement de l’alcool est très élevé dans tout le pays. D’Europe 1: «L’Occitanie est la région de métropole où la proportion de gens qui boivent de l’alcool tous les jours est la plus forte, et l’Île-de-France celle où elle est la plus faible, selon des données publiées mardi par l’agence sanitaire Santé publique France. En Occitanie, 12,6% des adultes de 18 à 75 ans boivent quotidiennement de l’alcool, contre 7,1% en Île-de-France. La moyenne nationale est de 10%, note l’agence sanitaire, alors que se déroule actuellement l’opération “Défi de janvier” (ou “Dry january”), lancée par des associations et qui consiste à arrêter de boire de l’alcool pendant un mois»…

Daily Issue 320: L'orang-outan et moi

De l’ananas sur les pizzas? C’est tellement 2019. Ces jours-ci, les vrais chefs mettent… du kiwi sur les pizzas. Bon appétit!