Daily Issue 321: Un papillon en caoutchouc

Want to take it to the next level and improve your French listening and speaking skills? The audio recording of today’s News in French is only available to members. Sign up today to gain full access immediately.  Membership is just $5/month with a five-day free trial. (Want a custom subscription plan? Let me know.)

Are you already a member? Sign in.

Daily Issue 321: Un papillon en caoutchouc

Bonjour à tous. C’est jeudi, le 16 janvier… le jour de la naissance, en 1853, de l’industriel André Michelin. Avec son frère Édouard, il transforme leur usine de caoutchouc à Clermont Ferrand en l’un des plus grands fabricants de pneus au monde. Saviez-vous que leur Guide Michelin, dont les étoiles sont aujourd’hui synonymes avec le qualité d’un resto, a été créé à l’origine pour promouvoir le tourisme automobile? Voici les News in French d’aujourd’hui.

Daily Issue 321: Un papillon en caoutchouc

«Papillon» (2018), de Voyou. Parce que nous en avons tous regardé un avec envie… «Beau papillon, / Jamais lassé de toute ces fleurs, / Quand tu t’envoles dans les airs, / C’est mon cœur qui se lève, / Sous le soleil et le sourire aux lèvres, / Je t’appelle près de moi»…  Disponible sur Youtube et Spotify.

Daily Issue 321: Un papillon en caoutchouc

Les villes du futur, des cités flottantes? En novembre, cette newsletter vous a déjà demandé d’imaginer à quoi ressembleront les villes du futur. Mais si vous examinez les propositions, elles partagent toutes une caractéristique importante: elles sont sur terre. Et avec le niveau de la mer montant rapidement en raison du dérèglement climatique, cela signifie que des milliards — près de 50 % de la population mondiale — risquent de voir leurs maisons littéralement disparaître sous l’eau, tout comme la civilisation perdue de l’Atlantide… Mais, comme l’explique Jean-Pierre Montanay sur les ondes d’Europe 1, il y a une solution (heureusement): Les villes flottantes. De sa chronique: «S’étendant sur 75 hectares, ce type de cité maritime pourrait accueillir 10.000 habitants. La ville flottante serait ancrée à un ou deux kilomètres des côtes. Aucune volonté ici d’éloigner les terriens de leur zone de confort: cette distance permettrait d’être à l’abri des tsunamis. De plus, les bâtiments, de sept étages maximum et construits en matériaux durables comme le bois ou le bambou, seraient capables de résister à des ouragans de force. Niveau fonctionnement, ces villes aquatiques seraient autosuffisantes. Elles fourniraient à leurs habitants de l’eau, de la nourriture et de l’énergie essentiellement solaire. Elles puiseraient leurs ressources dans la mer avec des élevages de coquillages, de poissons et d’algues tandis que des fermes installées sur les immeubles approvisionneraient la population en fruits et légumes. Pour l’eau potable, la pluie serait précieusement collectée et des stations de désalinisation bâties. Les déchets, eux, seraient envoyés via des tubes vers le continent pour y être recyclés»… Waouh! Il semble que les architectes derrière ce concept ont pensé à presque tout… Pensez-vous que ces villes sont une idée réaliste? Aimeriez-vous y vivre?

Daily Issue 321: Un papillon en caoutchouc

Un Internet plus privé? Chaque fois que vous visitez vos sites Web préférés, vous ne le faites pas de façon anonyme — de petites choses appelées des cookies gardent la trace de vos déplacements. Les annonceurs s’en servent beaucoup, par exemple pour des publicités plus ciblées. Mais Google veut s’en débarrasser de tout cela, au nom d’une meilleure protection de la vie privée. Du Monde:  «Le géant du Web a fait savoir que son programme Privacy Sandbox, lancé en août 2019, permettrait néanmoins toujours aux annonceurs de diffuser des messages ciblés, tout en évitant aux internautes d’être suivis par ces témoins de connexion lorsqu’ils utilisent le navigateur Google Chrome. L’objectif est de rendre les cookies de sites tiers (qui ne proviennent pas du navigateur utilisé mais du site visité) “obsolètes” d’ici à “deux ans”, a écrit dans un billet de blog Justin Schuh de Chrome Engineering»…

Daily Issue 321: Un papillon en caoutchouc

Les Français et les actualitésPas d’amour perdu. Il est facile d’être désillusionné par les nouvelles ces jours-ci. Et, au moins aux États-Unis, beaucoup de gens préfèrent fermer leurs yeux et leurs oreilles plutôt que de continuer à être inutilement frustrés par ce qu’ils entendent sur CNN ou Fox News. Et il s’avère que beaucoup de Français partagent le même sentiment. De Europe 1: «L’intérêt des Français pour l’actualité n’a jamais été aussi bas, et la confiance envers les médias reste à des niveaux historiquement faibles, montre le baromètre annuel réalisé par Kantar pour le quotidien La Croix, publié mercredi. Selon cette enquête, seuls 59% des Français disent suivre l’actualité avec un intérêt “assez grand” ou “très grand” (contre 41% qui déclarent un intérêt “très faible” ou “assez faible“), un niveau en recul de 8 points par rapport à l’an dernier»… Une chute inédite.

Daily Issue 321: Un papillon en caoutchouc

C’est jeudi… l’heure d’un quiz! Du Figaro: Devinerez-vous l’origine improbable de ces mots du quotidien?