Daily Issue 340: La fin de quelque chose

Want to take it to the next level and improve your French listening and speaking skills? The audio recording of today’s News in French is only available to members. Sign up today to gain full access immediately.  Membership is just $5/month with a five-day free trial. (Want a custom subscription plan? Let me know.)

Are you already a member? Sign in.

Daily Issue 340: La fin de quelque chose

Bonjour à tous. C’est mercredi, le 12 février… le jour de la naissance, en 1728, de l’influent architecte et professeur Étienne-Louis Boullée. Visionnaire dans le style néoclassique, le point culminant de son travail fut sa célèbre proposition d’un cénotaphe en l’honneur d’Isaac Newton, dont l’intérieur serait un globe creux représentant l’univers. Voici les News in French d’aujourd’hui.

Daily Issue 340: La fin de quelque chose

«Qu’est ce qu’on gardera» (2018), de Amir. Parce que parfois, ça ne marche tout simplement pas… «À très bientôt ma belle, / Je t’en veux pas promis je te le jure, / Si l’aventure t’appelle, / Si pour ton pied j’suis pas la bonne chaussure»…  Disponible sur Youtube et Spotify.

Daily Issue 340: La fin de quelque chose

Et si vous connaissiez l’impact environnemental de vos vêtements? Si les vêtements d’occasion dans les friperies sont de plus en plus populaires auprès des acheteurs consciencieux, il arrive parfois que vous ayez simplement envie d’une nouvelle paire de jeans ou besoin d’une nouvelle chemise pour le bureau. Que penseriez-vous donc d’une étiquette qui indiquerait en détail combien cette paire de jeans a coûté à l’environnement sur son long chemin vers vous? D’Europe 1: «Les cinq lettres et couleurs de l’étiquette nutri-score des produits alimentaires indiquant les valeurs nutritionnelles fait désormais partie du quotidien. Bientôt, le même genre d’affichage pourrait être visible sur les vêtements. La secrétaire d’État pour la transition écologique, Brune Poirson, tenait mardi une réunion avec les représentants de l’industrie de la mode pour leur présenter l’affichage environnemental, une disposition de la nouvelle loi anti-gaspillage. Comme pour l’étiquette énergie d’un réfrigérateur ou d’une machine à laver, les vêtements seront ainsi notés de A à E. La note sera calculée grâce à neuf indicateurs environnementaux comme l’impact sur la biodiversité, la pollution photochimique ou encore les émissions de CO2»… Ainsi que, dans l’avenir, des «indicateurs sociaux comme les conditions de travail dans les usines». Pensez-vous qu’il est important de savoir ces choses? Cela affecterait-il la façon dont vous achetez des vêtements?

Daily Issue 340: La fin de quelque chose

La fin des disques vinyles? Vous pensez peut-être que peu de gens écoutent encore de la musique en vinyle. Mais à l’ère numérique de Spotify, elle est toujours très populaire auprès des vielles âmes, des hipsters, et des collectionneurs. Malheureusement pour eux, une catastrophe s’est produite la semaine dernière. D’Europe 1:  «Jeudi, en Californie, un incendie a ravagé l’usine d’Apollo Masters qui fabriquait de la laque. Le problème c’est qu’il ne s’agissait pas de n’importe quelle laque. Apollo Masters Corp était l’une des deux seules entreprises dans le monde à produire la laque utilisée pour les masters audio qui permettent de créer les disques vinyles. L’incendie inquiète les professionnels. Interrogé par le magazine musical américain Billboard, le président d’une société californienne de pressage d’albums vinyles annonce un “Vinylgeddon”. Selon lui, Apollo Masters fournissait 80% de la laque utilisée pour les vinyles dans le monde, soit un quasi-monopole»… Selon l’article, «le vinyle représente à lui seul un cinquième des ventes physiques de musique» en France, mais «un quart des albums physiques vendus» aux États-Unis.

Daily Issue 340: La fin de quelque chose

La fin de vie en France. Le gouvernement a annoncé qu’il mettrait à disposition de nouveaux médicaments pour aider les patients qui approchent de la phase finale ou terminale de leur vie à rester chez eux paisiblement pour leurs derniers instants. Une étape importante dans le débat sur un sujet très délicat dans le pays. De France Bleu: «Mourir à domicile plutôt qu’à l’hôpital, quand on est en fin de vie. Le sujet nous concerne tous, à plus ou moins long terme.  Une avancée importante vient d’être réalisée pour aller dans ce sens: Le ministère de la santé a aussitôt donné son accord, après une recommandation de la Haute Autorité de Santé publiée ce lundi. Toute personne en phase terminal pourra passer ses derniers jours, alitée chez elle, avec le même traitement administré à l’hôpital, car d’ici quatre mois, le médecin généraliste pourra délivrer ce puissant sédatif qu’est le midazolam»…

Daily Issue 340: La fin de quelque chose

Vous savez ce qu’ils disent: Il vaut mieux ne pas manger de croissant du tout que de manger un mauvais croissant… De LCI:  Comment savoir si nos croissants et nos pains au chocolat sont fabriqués sur place artisanalement?