Daily Issue 344: Adieu, Bételgeuse

Want to take it to the next level and improve your French listening and speaking skills? The audio recording of today’s News in French is only available to members. Sign up today to gain full access immediately.  Membership is just $5/month with a five-day free trial. (Want a custom subscription plan? Let me know.)

Are you already a member? Sign in.

Daily Issue 344: Adieu, Bételgeuse

Bonjour à tous. C’est mardi, le 18 février… Le jour où, en 1685, l’explorateur français Robert La Salle arrive dans la baie de Matagorda, au large des côtes de ce qui est aujourd’hui le Texas. Son expédition cherchait à trouver l’embouchure du Mississippi mais l’a dépassée de plus de 600 kilomètres! Les Français ont alors fondé une colonie, le Fort St. Louis, qui a duré à peine deux ans, et La Salle fut assassiné l’année suivante par ses propres hommes. Voici les News in French d’aujourd’hui.

Daily Issue 344: Adieu, Bételgeuse

«On n’est pas bien là?» (2017), de Tibz. Parce qu’il y a des moments qu’il faut juste savourer… «Même si tes mots changent, / Filent au gré du temps qui passe, / Et si ma voix te dérange, / Je ne me sens pas à ma place, / On n’est pas bien là, / A parler bien et de tout?»…  Disponible sur Youtube et Spotify.

Daily Issue 344: Adieu, Bételgeuse

La pêche responsable peut-elle sauver les poissons de l’océan? Même si vous aimez manger des sushis ou du mahi mahi dans un taco, vous savez probablement que la consommation de poisson n’est pas du tout durable. Nous exploitons nos océans à un point tel que le poisson pourrait disparaître dans une trentaine d’années. Et la pêche industrielle fait aussi du mal à d’autres animaux — il suffit de penser aux dauphins dans la newsletter d’hier. Mais pourrait-il y avoir une meilleure façon de satisfaire notre consommation? Selon Christopher Coutanceau, un chef qui plaide pour une «pêche responsable», la réponse est oui.  D’Europe 1: «La pêche se fait par des chalutiers, des bateaux de “200 mètres de long, capables de pêcher 200 tonnes par jour“, décrit Christopher Coutanceau. “Ce qui donne des poissons souvent maltraités et de qualité médiocre“, assure-t-il. Conséquence: “60 à 70% du poisson pêché est rebalancé mort à l’eau parce qu’il est trop petit, appartient à une espèce non visée, ou que les quotas sont mal faits” explique le chef. La pêche responsable, c’est “une pêche saisonnière, à la ligne ou au casier, pour relâcher le poisson s’il est trop petit ou si les quota sont atteints“. Il s’agit aussi de “privilégier les poissons de nos eaux” plutôt que des poissons comme le saumon. C’est aussi de la pêche sauvage car “le poisson d’élevage, ça ne vaut rien“. Même en label rouge il s’agit d’un élevage intensif, avec des pesticides. “Le bio c’est un petit peu mieux“, admet le chef. La logique à avoir c’est de “voir la mer comme un jardin”». C’est une bonne idée, mais est-ce un plan qui peut être mis en œuvre par le monde entier? Pensez-vous qu’une «pêche responsable» soit possible?

Daily Issue 344: Adieu, Bételgeuse

Pourquoi Bételgeuse disparaît-elle? L’une des étoiles les plus brillantes du système solaire est en train de diminuer rapidement, étonnant les astronomes. De France Info: «Bételgeuse est une étoile en fin de vie qui se situe dans la constellation d’Orion, “à 700 années-lumière de nous“, précise Eric Lagadec, astrophysicien à l’observatoire de la Côte d’aZur, vice-président de la Société française d’astronomie et d’astrophysique. Cette super géante rouge, presque mille fois plus grosse que le Soleil, brille intensément dans le ciel d’hiver, où elle est visible à l’œil nu et facile à repérer grâce à sa couleur orange. L’étoile figurait parmi les 10 les plus brillantes de la galaxie». Enfin, avant qu’elle ne commence à s’affaiblir rapidement l’automne dernier. Selon l’article, «Il y a plusieurs théories, mais aucune ne peut être avancée avec certitude pour le moment. La plus spectaculaire étant que l’étoile est proche de se transformer en supernova». Un événement relativement rare qui, s’il était observé, ferait le bonheur de nombreux amoureux des étoiles…

Daily Issue 344: Adieu, Bételgeuse

L’appel à l’aide des viticulteurs. Le vin français est réputé dans le monde entier, mais l’industrie a du mal en ce moment à cause des… Américains. Non, pas parce qu’ils ont arrêté de boire du vin, mais à cause des sanctions économiques. De France Info: «La vigne française est-elle au bord d’une crise sans précédent? Les professionnels appellent à l’aide et demandent à l’État de débloquer 300 millions d’euros. En cause, une chute vertigineuse des exportations vers les États-Unis de 17,5% au dernier trimestre 2019, soit 40 millions d’euros de perte de chiffre d’affaires. Dans la plus grande cave de Bordeaux (Gironde), le directeur parle sans fard: la situation est dramatique. “On est clairement dans une situation où des exploitations vont devoir arrêter et des vignes ne vont plus être travaillées“, explique-t-il. Les ventes sont plombées par des surtaxes douanières, imposées par les États-Unis. Depuis mi-octobre, elles concernent 25% de la valeur d’une bouteille»…

Daily Issue 344: Adieu, Bételgeuse

C’est quoi, l’andouille de Guémené? De LCI, un coup d’œil sur cette «spécialité typiquement française».