Daily Issue 352: La musique de Mars

Want to take it to the next level and improve your French listening and speaking skills? The audio recording of today’s News in French is only available to members. Sign up today to gain full access immediately.  Membership is just $5/month with a five-day free trial. (Want a custom subscription plan? Let me know.)

Are you already a member? Sign in.

Daily Issue 352: La musique de Mars

Bonjour à tous. C’est vendredi, le 28 février… le jour de la naissance, en 1533, de Michel de Montaigne.Homme d’État et l’un des philosophes les plus influents de la Renaissance française, il est surtout connu pour avoir popularisé l’essai comme genre littéraire. En liant humanisme, scepticisme et introspection, il a fameusement déclaré, dans ses Essais, «Je suis moi-même la matière de mon livre».  Voici les News in French d’aujourd’hui.

Daily Issue 352: La musique de Mars

«Tu me regardes» (2020), d’Angèle. Parce que l’amour, c’est l’amour… «Serait-ce juste dans ma tête, / Ou toi aussi c’est dans la tienne? / Mais chaque fois qu’je suis seule, / Je pense à toi, je sais c’est bête, / J’y ai pensé en boucle, je te veux»…  Disponible sur Youtube et Spotify.

Daily Issue 352: La musique de Mars

Existe-t-il vraiment une chanson originale?  Si vous écoutez parfois une nouvelle chanson et que vous pensez l’avoir déjà entendue, c’est probablement le cas.  Depuis des décennies, des artistes ont été accusés de copier les chansons d’autres artistes — non pas les paroles, mais les mélodies et les rythmes. Mais très souvent, ce n’est pas intentionnel. Ce problème est attribué à  un «champ de mine mélodique» dans ce reportage du Monde, qui souligne le travail de deux musiciens développeurs pour aider les artistes à éviter d’être poursuivis en justice pour violation d’un système de copyright qui «ne marche plus et doit être mis à jour». De l’article: «Considérant que les procès ne concernent que le monde de la pop, Damien Riehl et Noah Rubin ont développé un algorithme qui explore toutes les combinaisons mélodiques possibles de 8 notes et 12 temps, correspondant à ce type de musique. Cette méthode utilise l’approche retenue par certains pirates informatiques pour forcer les mots de passe: en testant, une à une, toutes les combinaisons possibles jusqu’à ce qu’il n’en reste plus aucune. Selon Damien Riehl, leur algorithme fonctionne à un rythme de 300 000 mélodies par seconde. Ils sont arrivés à… 68,7 milliards de mélodies. (…)  Damien Riehl et Noah Rubin ont mis ces mélodies en ligne sur le site Internet Archive ainsi que le code de l’algorithme qui les a générées. Ils ont utilisé une licence Creative Commons Zero, et n’ont “aucun droit réservé”, ce qui signifie que ces mélodies sont similaires aux œuvres tombées dans le domaine public et que les musiciens composant à leur insu des mélodies y ressemblant ne courront pas le risque d’être poursuivis pour plagiat». Une bonne idée? Pensez-vous qu’une mélodie originale puisse réellement exister? Est-ce que «toutes» les mélodies existent vraiment déjà?

Daily Issue 352: La musique de Mars

Mars révèle ses secrets. La planète rouge commence à être de plus en plus comprise par les scientifiques grâce aux robot InSight, qui est sur Mars depuis quinze mois maintenant, enregistrant ses activités sismiques. C’est une façon d’entendre la planète «parler», selon les scientifiques, et des centaines d’événements — allant des glissements de boue aux tremblements de terre — ont été notés depuis le début de la mission. Comme le dit l’agence spatiale française Cnes, ils «révèlent une planète vivante». D’Ouest France: «Les données de la mission InSight permettent d’en savoir un peu plus sur la composition de la planète rouge. Les ondes sismiques, en variant selon les matériaux qu’elles traversent, offrent une photo des entrailles de la planète. Les scientifiques ont ainsi pu déterminer que les 10 premiers kilomètres de la croûte martienne, résultat de coulées de lave très anciennes, ont été altérés par plusieurs milliards d’années d’activité géologique, d’impact, ou par des processus anciens de circulation d’eau, note Philippe Lognonné»…

Daily Issue 352: La musique de Mars

En parlant de la musique… Près de dix millions de Français aujourd’hui, sur une population qui a atteint près de 67 millions en 2019, écoutent de la musique en streaming. De France Info: «Si le marché de la musique, en convalescence, affiche une croissance de 5,4% en 2019, il le doit surtout à un streaming payant qui va crescendo, et concerne désormais 9,4 millions de Français, selon les chiffres dévoilés mardi par le Syndicat national de l’édition phonographique (Snep). C’est la quatrième année consécutive de reprise depuis le début de la crise, dans les années 2000. Pas de quoi crier victoire pour autant: avec 625 millions d’euros pour les ventes physiques et numériques, “le marché rattrape tout juste celui d’il y a dix ans (628 millions d’euros) et ne représente encore que 44% de celui de 2002 (1,4 milliard d’euros)”, a noté Alexandre Lasch, directeur général du Snep, lors de la présentation des résultats à Paris». Et ce ne sont pas seulement les jeunes qui sont collés à leur Spotify — comme le note l’article, un quart des utilisateurs ont plus de 55 ans…

Daily Issue 352: La musique de Mars

À la découverte… du Boulou Pok. De quoi? De Bretagne, une «tradition étonnante vieille de 400 ans qui met à l’honneur un jeu de boules. On y joue une seule fois par an durant le mardi gras»…