Daily Issue 363: La distanciation sociale

Want to take it to the next level and improve your French listening and speaking skills? The audio recording of today’s News in French is only available to members. Sign up today to gain full access immediately.  Membership is just $5/month with a five-day free trial. (Want a custom subscription plan? Let me know.)

Are you already a member? Sign in.

Daily Issue 363: La distanciation sociale

Bonjour à tous. C’est lundi, le 16 mars… le jour de la naissance, en 1822, de Rosa Bonheur. La plus célèbre femme peintre du XIXe siècle, elle a travaillé dans le style réaliste comme animalière, représentant surtout des vaches, des chevaux, et d’autres animaux de la campagne. Une bonne dose de Bonheur peut nous tous faire du bien ces jours-ci… Voici les News in French d’aujourd’hui.

Daily Issue 363: La distanciation sociale

«Tout le monde en même temps» (2012), de Louis-Jean Cormier. Parce qu’ensemble, on peut réaliser de meilleures choses… «Si on soulevait la poussière, / Debout la face au vent, / Est-ce qu’on retrouverait tous nos repères? / Mais ou sont lesrègles du jeu, / Qu’on y mette le feu?»… Disponible sur Youtube et Spotify.

Daily Issue 363: La distanciation sociale

Comment rester humain à l’ère de la distanciation sociale? Dès à présent, même si c’est indirectement — des cours annulés, des irrégularités au travail, des pénuries au supermarché, et cetera — nous sommes tous touchés par le coronavirus. Et la lutte contre cette pandémie est devenue un effort collectif.  L’expression qui domine nos vies en ce moment (et qui sera sûrement le thème déterminant de 2020) est la «distanciation sociale», un effort conscient pour réduire les contacts proches entre les gens. Cela implique de rester à la maison si possible, et de rester aussi loin que possible des gens lorsqu’il est nécessaire de sortir. Essentiellement, être isolé. Selon les experts, c’est le meilleur moyen de ralentir l’épidémie. Et donc, nous fermons nos portes, et nous nous isolons physiquement du monde (si nous avons ce privilège bien sûr) pendant quelques semaines, peut-être un mois ou deux… C’est nécessaire. Mais pour les humains, c’est aussi difficile à faire. Et pour Scott Atran, un directeur de recherche émérite au CNRS, il y a un même danger dans cette solution. Dans une tribune dans l’Obs publié hier, dimanche, il explique que ces «consignes visant à nous éloigner les uns des autres sont contre-nature et défient nos sociétés ouverte» et qu’ils «doivent être contrebalancées par un effort collectif pour plus de coopération et d’entraide». Pour lui, dans cette crise, il y a «l’opportunité de mettre les sociétés sur de nouveaux rails»… Selon vous, comment rester ouvert et connecté tout en pratiquant la distanciation sociale? Quelles sont les méthodes que vous utilisez à ce moment pour traverser cette période de folie?

Daily Issue 363: La distanciation sociale

L’ouïe extraordinaire des éléphants. A quoi servent vraiment les énormes oreilles des éléphants? Une question que nous nous sommes tous posée dans notre enfance. Après tout, en dehors de la trompe, ce sont les caractéristiques les plus distinctives du plus grand mammifère de la Terre. Et ce, pour une bonne raison, apparemment: Ils leur laissent entendre les nuages. D’Ouest France: «C’est ce qu’a mis en évidence une expérience menée par la chaîne de télé britannique BBC Earth, consacrée à la science, aux animaux et à l’environnement. Grâce à un camion équipé d’un système de ventilation, des scientifiques ont reproduit le bruit d’une intempérie lointaine, alors que des éléphants étaient en train de s’abreuver tranquillement. L’énergie produite par le son est visible puisque le toit du camion se met à trembler imperceptiblement. Aussitôt les éléphants réagissent et écoutent attentivement l’origine de ce bruit fictif pour distinguer sa provenance»…

Daily Issue 363: La distanciation sociale

Les Français et les voitures électriques. Malgré tous les Teslas que l’on peut voir dans les rues, le Nord-Américain typique n’envisage probablement pas sérieusement de passer à un modèle électrique lorsqu’il achète une nouvelle voiture. Pas encore. Mais en France, c’est une histoire d’amour, si l’on en croit les chiffres récents. Selon Le Monde, 10 300 foyers ont acheté une voiture électrique à ce jour en 2020.  De l’article (payant): «C’est un record sur la période et c’est, surtout, le signe que la voiture électrique fait un bond historique en France, atteignant une part de marché de 7 % sur les deux premiers mois de 2020, contre 1,8 % si on compare avec la même période de 2019. A presque mi-mars, ce sont au total 24 000 nouveaux véhicules zéro émission de CO2 qui ont été immatriculés dans le pays en 2020, soit une hausse de 242 % par rapport à début 2019. Avec de tels niveaux, l’Hexagone est l’un des lieux au monde où l’on achète le plus d’électrique. Un laboratoire des nouvelles mobilités»…

Daily Issue 363: La distanciation sociale

À la découverte… du kebab, le sandwich préféré des Français.