Daily Issue 370: Dis-moi pourquoi

Want to take it to the next level and improve your French listening and speaking skills? The audio recording of today’s News in French is only available to members. Sign up today to gain full access immediately.  Membership is just $5/month with a five-day free trial. (Want a custom subscription plan? Let me know.)

Are you already a member? Sign in.

Daily Issue 370: Dis-moi pourquoi

Bonjour à tous. C’est mercredi, le 25 mars… le jour de la naissance, en 1921, de Simone Signoret, l’une des plus grandes stars du cinéma français de son époque. Elle est devenue seulement la deuxième française à recevoir un Oscar du meilleur actrice, pour Les Chemins de la haute ville, et a été appelé la «première reine de beauté à ne pas craindre de vieillir à l’écran»Voici les News in French d’aujourd’hui.

Daily Issue 370: Dis-moi pourquoi

«Dis-moi» (2017), de Orelsan. Parce que les tentations peuvent nous éloigner de ce dont on veut vraiment… «Laisse-moi tout t’expliquer, / Le problème, c’est l’alcool, / Ça commence par un verre, / Et mes principes s’envolent, / Laisse-moi tout t’expliquer, / Le problème, c’est les autres, / Quand j’essaye de rentrer, / Ils me poussent à la faute»… Disponible sur Youtube et Spotify.

Daily Issue 370: Dis-moi pourquoi

Nous envolons-nous vers une révolution aéronautique? Si vous demandiez à quelqu’un il y a cinquante ou cent ans à quoi ressemblerait l’avenir, vous pouvez être sûr que sa réponse impliquerait une sorte de voiture volante. Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles nous continuons à rouler sur les autoroutes et non dans le ciel, mais une chose est sûre: L’aviation n’est pas encore accessible à tous. Voler un avion est très  différent que conduire une voiture. Mais cela pourrait changer bientôt. Une nouvelle startup tente de démocratiser le vol en le rendant plus facile pour tous. Un premier pas pour faire prendre son envol à l’humanité, comme dans les films de science-fiction? D’Ouest France: «La révolution est en marche dans l’aéronautique. Comme dans l’automobile, de nombreuses entreprises de ce secteur d’activité travaillent actuellement à l’automatisation de nombreuses tâches. Et depuis quelques années maintenant, la société américaine Skyryse, spécialisée dans la haute technologie dédiée aux transports, développe des outils permettant de faciliter les vols pour les pilotes. Objectif: réduire les risques d’accidents liés à une erreur humaine de pilotage. Skyryse vient de développer un tout nouveau système de vol automatisé baptisé FlightOS. Ce système possède des caractéristiques vraiment impressionnantes. Il fonctionne avec une tablette ou un joystick à écran tactile, ce qui simplifie considérablement le processus de vol. Un ordinateur de bord surveille les limites, les trajectoires de vol et la météo afin de permettre aux avions de voler, même dans des conditions de visibilité faible ou nulle. (…) Interrogé par le site internet du média américain Business Insider, Mark Gronden, PDG et fondateur de Skyryse, explique en substance que, dans l’absolu, son système peut permettre à n’importe qui de piloter un avion en 30 minutes!» La réduction de la complexité des instruments dans un cockpit et leur remplacement par ce qui ressemble à l’intérieur d’un Tesla permettra certainement à un plus grand nombre de personnes d’apprendre à voler… Pensez-vous que c’est l’avenir de l’aviation? Les avions — ou, un jour peut-être, les voitures volantes — deviendront-ils j’aimais la norme pour nos transports et nos voyages? Pourquoi ou pourquoi pas?

Daily Issue 370: Dis-moi pourquoi

Les femmes vivent plus longtemps que les hommes. Bien que ce soit un fait bien connu pour notre espèce, une nouvelle étude publiée lundi a révélé que cette disparité n’est pas seulement vraie pour les humains, mais aussi pour la plupart des mammifères sauvages (avec 110 espèces étudiées). Jean-François Lemaître, le chercheur CNRS en biologie évolutive derrière cette conclusion, l’a expliqué à 20 Minutes: «Si on prend l’exemple de la longévité médiane, celle des femelles est en moyenne supérieure de 18,6 % à celle des mâles, alors que la différence n’est que de 7,8 % chez les humains. Pour certaines espèces, les différences sont plus importantes encore. C’est le cas du lion, espèce pour laquelle nous avons étudié deux populations. Trois ans après avoir atteint l’âge de la première reproduction, 50 % des mâles sont déjà décédés. Ce n’est le cas que sept ans après pour les femelles. Les différences sont aussi très marquées chez les orques ou des bovidés tels que le grand koudou ou le mouton de Soay». .. Selon le chercheur, cette différence est «biologiquement très ancrée» même si il y a a des différences dans «les stratégies de vie» et  «l’environnement local» qui sont également important à noter…

Daily Issue 370: Dis-moi pourquoi

RIP Albert Uderzo. Le dessinateur et écrivain français est décédé hier à l’âge de 92 ans. Aux côtés de René Goscinny, il a créé l’une des bandes dessinées les plus adorées de France, Astérix le Gaulois