Daily Issue 386: Le colis volant

Want to take it to the next level and improve your French listening and speaking skills? The audio recording of today’s News in French is only available to members. Sign up today to gain full access immediately.  Membership is just $5/month with a five-day free trial. (Want a custom subscription plan? Let me know.)

Are you already a member? Sign in.

Daily Issue 386: Le colis volant

Bonjour à tous. C’est jeudi, le 16 avril… Le jour de la naissance, en 1755, d’Elisabeth Vigée-Lebrun.  La plus importante femme artiste de son époque  — une époque où être une femme artiste importante était très inhabituel — elle est surtout connue pour ses portraits magnifiques d’aristocrats, d’écrivains, d’artistes… et de la reine française, Marie-Antoinette, qu’elle a peint plus de trente fois.  Voici les News in French d’aujourd’hui.

Daily Issue 386: Le colis volant

«L’envie» (1986), de Johnny Hallyday. Parce que la perspective est toujours importante…  «Qu’on me donne l’obscurité puis la lumière, / Qu’on me donne la faim, la soif puis un festin, / Qu’on m’enlève ce qui est vain et secondaire, / Que je retrouve le prix de la vie, enfin!»… Disponible sur Youtube et Spotify.

Daily Issue 386: Le colis volant

Sommes-nous presque prêts pour la livraison par drone? Imaginez cela: Vous recevez une notification vous informant de l’arrivée de votre colis commandé il y a quelques jours. Enfin! Vous ouvrez votre porte et sortez, en vous attendant à voir un livreur souriant arriver dans son camion. Mais la rue est vide. Vous entendez un petit bourdonnement… et votre colis tombe du ciel! Le petit drone qui a déposé votre commande sur votre pelouse s’éloigne en tourbillonnant au-dessus des maisons de vos voisins.  Est-ce que ce sera bientôt une réalité? On parle de la livraison par drone depuis un certain temps déjà, mais elle n’a jamais été appliquée à grande échelle. Cela pourrait changer. De Forbes: «Alors que les habitants sont contraints de rester chez eux pour limiter la propagation du Covid-19, ils sont de plus en plus nombreux à faire appel au service de livraison à domicile Wing, une filiale d’Alphabet (maison-mère de Google). Les articles les plus demandés sont le café, le papier toilette et les biscuits. Wing déclare avoir effectué plus de 1000 livraisons ces deux dernières semaines à Christianburg, ainsi que dans deux sites d’essai à Helsinki et dans deux villes australiennes, où le confinement est aussi de rigueur. Jacob Demmitt, porte-parole de Wing, affirme: “Il s’agit là d’une augmentation spectaculaire par rapport à nos chiffres habituels”. Une pâtisserie locale ainsi qu’un torréfacteur se sont joints au service, espérant que la livraison par drone les aiderait à maintenir leur activité à flot. Donna Speaks, propriétaire du Mockingbird Café, assure que lors de son premier jour de collaboration avec Wing, les clients ont acheté en moyenne le double de croissants, muffins et autres pâtisseries que d’habitude. Elle déclare: “Pour l’instant, c’est un super bonus pour nous”. (…) Les marchandises sont stockées dans un entrepôt Wing, depuis lequel les drones décollent pour voler à une altitude de 45 m et à une vitesse de 100 km/h au-dessus de la ville, qui compte 22 000 habitants. Une fois le drone arrivé à destination, il descend à 7 m du sol et abaisse un colis en carton plastifié à l’aide d’une corde. Sa charge maximale est de 1,3 kg»… Le principal défi que pose le déploiement à grande échelle des drones est l’utilisation de l’espace aérien, et toutes les légalités. Ça va être difficile d’en arriver à un point où tout le monde serait d’accord avec les drones privés qui volent dans le voisinage et dans le ciel. Mais pensez-vous que cela deviendra bientôt la norme? Aimeriez-vous que votre colis soit livré de cette façon?

Daily Issue 386: Le colis volant

Les dangers des vols spatiaux de longue durée. La vie n’est pas un film de Star Wars. Ce qui veut dire que voyager à une vitesse supérieure à celle de la lumière n’est pas possible. Il n’est pas non plus possible de se reposer en faisant une très longue sieste ou en “cryo-sommeil” comme dans d’autres films de science-fiction. En s’aventurant dans notre système solaire et au-delà, nos astronautes devront parcourir de longues distances. Ce qui peut avoir des effets néfastes sur leur corps, comme le montre une nouvelle étude rapportée par Astronomy.com (article en anglais). Une équipe de recherche de l’Université du Texas a trouvé des «changements statistiquement significatifs dans plusieurs organes et structures clés” des astronautes après avoir «comparé et contrasté les scans avant et après le vol». Essentiellement, en passant un long moment à voyager dans les étoiles, votre cerveau s’agrandit, ce qui peut provoquer des «changements structurels» au niveau des yeux, réduisant ainsi la vision. Mais on sait depuis un certain temps que les vols spatiaux, quelle que soit leur durée, ont des effets sur le corps humain. Il existe déjà des solutions préventives à ce problème, telles que des lunettes spéciales. Et d’autres sont en train d’être développés chaque jour. Donc vous pouvez probablement acheter votre billet pour Mars sans trop de soucis… 

Daily Issue 386: Le colis volant

C’est jeudi… l’heure d’un quiz! D’Ouest France: Testez votre culture générale en 25 questions…