Daily Issue 388: Symbiotique

Want to take it to the next level and improve your French listening and speaking skills? The audio recording of today’s News in French is only available to members. Sign up today to gain full access immediately.  Membership is just $5/month with a five-day free trial. (Want a custom subscription plan? Let me know.)

Are you already a member? Sign in.

Daily Issue 388: Symbiotique

Bonjour à tous. C’est lundi, le 20 avril… Le jour où, en 1862, le premier test de pasteurisation est effectué par les scientifiques français Louis Pasteur et Claude Bernard. Ce processus qui consiste à chauffer des produits alimentaires liquides pour éviter leur altération est très utilisé en France, où, à la surprise de beaucoup, les gens achètent régulièrement du lait qui n’a pas besoin d’être réfrigéré et qui peut tenir des mois dans le placard! Voici les News in French d’aujourd’hui.

Daily Issue 388: Symbiotique

«L’éclaircie» (2020), de Dominique A. Parce que la patience, elle récompense ceux qui attendent…  «C’est vrai, l’hiver dure trop longtemps, / C’est vrai, sans toi, la neige, le gel, les coups de vent, / En plein cœur d’avril s’éternisent, / Les mois s’étirent, se ralentissent, / Jusqu’au plus profond de l’ennui»… Disponible sur Youtube et Spotify.

Daily Issue 388: Symbiotique

La lutte contre le dérèglement climatique est-elle plus importante que jamais? Avec tout ce qui se passe dans le monde en ce moment, réfléchir à la manière de réduire notre impact sur l’environnement peut sembler inopportun à certains. Et pourtant, c’est le moment idéal pour vraiment penser à la symbiose entre l’humanité et la planète sur laquelle nous vivons. Alors que nous nous étonnons de la façon dont les animaux s’aventurent dans les villes alors que nous restons chez nous, il est important de voir qu’à un niveau plus profond, tout — le bon et le mauvais – revient à la santé de la Terre. Du Huffington Post: «La propagation mondiale du coronavirus est étroitement liée à la crise climatique. Ce problème est exacerbé (et très probablement causé) par la dégradation de l’environnement dont nous sommes responsables. La façon dont nous y faisons face pourrait influer sur la santé de la planète, et de tous ses habitants, pendant des générations. Le ralentissement économique a temporairement fait diminuer la pollution de l’air et favorisé le retour de la faune sauvage dans certaines villes gravement touchées par le virus. Toutefois, il semble que la pandémie détourne l’attention de la lutte contre le dérèglement climatique, ou l’entrave. Aux Etats-Unis, l’administration Trump a saisi ce prétexte pour revoir à la hausse les normes d’émission des véhicules. Des sommets internationaux pour le climat ont été annulés. Les consommateurs recommencent à utiliser des sacs plastiques à usage unique par peur d’être contaminés, remettant en cause des années de progrès. Pourtant, la lutte contre une épidémie et contre le dérèglement climatique ne sont pas deux causes antinomiques, avance Aaron Bernstein, pédiatre à l’hôpital pour enfants de Boston et directeur du Centre pour le climat, la santé et l’environnement à la T.H. Chan School of Public Health de Harvard»… Selon Bernstein, le rapport est clair. Les niveaux élevés de pollution atmosphérique, par exemple, sont mortels lorsqu’ils sont combinés au virus, ce qui rend la lutte contre ses causes plus importante que jamais. Et la déforestation, souligne-t-il, a des conséquences incroyablement étendues sur la santé de la planète et, par conséquent, sur nous tous… Pensez-vous que cela fera prendre conscience à beaucoup du sort de notre planète? Pourquoi ou pourquoi pas?

Daily Issue 388: Symbiotique

Parlant de la pollution de l’air… Avec l’arrêt de nombreuses activités quotidiennes, de nombreuses villes autour du monde, comme Paris, connaissent un air plus pur que la normale. Pas Kiev, la capitale de l’Ukraine, qui a eu la malheureuse distinction de devenir la plus polluée du monde la semaine dernière. De Futura Sciences: «Vendredi matin, Kiev figurait en tête du classement des niveaux de pollution, établi par IQAir, société spécialisée dans la technologie de la qualité de l’air et basée en Suisse. Les autorités ont mis en cause les feux de forêt, notamment dans la zone d’exclusion de Tchernobyl, théâtre en 1986 du pire accident nucléaire de l’histoire à une centaine de kilomètres de Kiev, ainsi que l’incinération massive des herbes sèches par des villageois, pratique très répandue en Ukraine. “Le phénomène ne représente pas de menace chimique ni radiologique”, a assuré toutefois le service d’État pour les situations d’urgence»… D’autres bonnes nouvelles: Les niveaux de radiation dans la ville n’ont pas augmenté et restent sans danger. 

Daily Issue 388: Symbiotique

Une vidéo à vous faire rêverD’Ouest France: La descente magique d’un parapentiste dans les Alpes.