Daily Issue 419: Quatre douzaines d'œufs

Want to take it to the next level and improve your French listening and speaking skills? The audio recording of today’s News in French is only available to members. Sign up today to gain full access immediately.  Membership is just $5/month with a five-day free trial. (Want a custom subscription plan? Let me know.)

Are you already a member? Sign in.

Daily Issue 419: Quatre douzaines d'œufs

Bonjour à tous. C’est mercredi, le 3 juin… Le jour de la naissance, en 1906, de Joséphine Baker, «la première superstar noir». Née en Amérique et naturalisée française en 1937, elle a fait sensation à Paris en étant la vedette des Folies Bergère, devenant un symbole des Années folles. Pendant la deuxième guerre mondiale, elle était espionne pour la Résistance, puis s’est battue pour les droits civils. Voici les News in French d’aujourd’hui.

Daily Issue 419: Quatre douzaines d'œufs

«On en a assez» (2020), de LeFLOFRANCO. Parce qu’il est temps d’agir! «Est-ce que ça va changer, / Ou ça restera ainsi? / Sérieux est le danger, / Trop de cris dans la nuit; blanc et noir ennemis, / Blessés et enragés»… Disponible sur Youtube et Spotify.

Daily Issue 419: Quatre douzaines d'œufs

Une alimentation sans viande pour les athlètes de demain? Le personnage inimitable de Gaston, dans La Belle et la Bête, disait qu’il mangeait quatre douzaines d’œufs chaque matin pour l’aider à gagner en physique. (Et que maintenant, il mange cinq douzaines d’œufs!) Bien que cela soit impossible pour la plupart d’entre nous qui ne sont pas des personnages animés, il existe, dans nos esprits, une certaine perception que le fait de manger des produits animaux — œufs, poitrines de poulet, steaks — nous aidera à devenir grands et forts, plus que le tofu ou les haricots noirs, par exemple. Mais cela est-il encore vrai du tout? Les futurs sportifs de haut niveau vont-ils s’orienter vers la tendance à renoncer à la viande? De France Info: «Des corps de dieux grecs que l’on croirait tout droits sortis d’une gravure de l’Antiquité. Dans les mains, de la fonte par centaines de kilos qui se fait soulever sans l’ombre d’une grimace. Et dans l’assiette, aucune trace de viande. Arnold Schwarzenegger, quintuple Mister Univers, a viré sa cuti: lui l’ancien apôtre de la protéine carnée se veut désormais le messager d’une alimentation raisonnée dans un documentaire qu’il produit, en collaboration avec d’autres grands noms du sport (Novak Djokovic, Lewis Hamilton, Chris Paul entre autres). Ce documentaire, intitulé The Game Changers et disponible sur la plateforme Netflix, est sorti en septembre dernier. Depuis, il n’a cessé d’alimenter (c’est le cas de le dire) les conversations entre sportifs de haut niveau. Le propos? Ceux-ci pourraient parfaitement se passer de protéines animales et se tourner vers des régimes plus respectueux de l’environnement tels que le végétarisme (pas de viande mais consommation possible de sous-produits d’origine animale tels que les oeufs et le lait) ou le végétalisme (alimentation exclusive par les végétaux), le tout en améliorant leurs qualités physiques. “Je côtoie pas mal d’athlètes toutes disciplines confondues et j’en ai beaucoup entendu parler, on en a même discuté avec mon frère Olivier”, confirme Romain Giroud, diététicien ayant officié au FC Grenoble Rugby et plus récemment à l’AS Monaco. “On est dans une société de l’image. Ce reportage a le mérite d’exister, de soulever des interrogations donc c’est toujours intéressant. Il est très bien marketé, américanisé… C’est très vendeur”»… Que pensez-vous d’une alimentation sans viande pour les sportifs? L’essaieriez-vous si vous étiez un olympien?

Daily Issue 419: Quatre douzaines d'œufs

Parlant des sportifs…  Elle a pris le monde d’assaut il y a deux ans en battant l’une des athlètes les plus dominantes, Serena Williams, de tous les temps, sur les courts de l’US Open. Aujourd’hui, à 19 ans, elle a réalisé un autre exploit étonnant. De Forbes: «Aujourd’hui, Naomi Osaka a battu son idole dans un autre domaine, en devenant la sportive la mieux payée de tous les temps, devançant l’Américaine. Ces 12 derniers mois, la jeune Japonaise a remporté 37,4 millions de dollars, grâce à la prize money et à ses partenariats avec des marques. C’est 1,4 million de plus que Serena Williams, et c’est aussi un record pour une sportive de haut niveau (le précédent record était détenu par Maria Sharapova, avec 29,7 millions de dollars en 2015). Dans le classement des 100 sportifs les mieux payés, Naomi Osaka prend la 29e place, tandis que l’Américaine est en 33e position. C’est la première fois depuis 2016 que deux femmes sont présentes dans le classement»… 

Daily Issue 419: Quatre douzaines d'œufs

Des idées complexes, décomplexées. D’Ouest France: Cinq idées qui fondent l’Europe, présentées aux enfants…