Daily Issue 432: Contre-productif

Want to take it to the next level and improve your French listening and speaking skills? The audio recording of today’s News in French is only available to members. Sign up today to gain full access immediately.  Membership is just $5/month with a five-day free trial. (Want a custom subscription plan? Let me know.)

Are you already a member? Sign in.

Daily Issue 432: Contre-productif

Bonjour à tous. C’est lundi, le 22 juin… Le jour où, en 1940, la France signe un armistice avec les nazis. Les soldats allemands étant entrés dans Paris une semaine plus tôt, la capitulation a été symboliquement arrangée, sur l’insistance de Hitler, dans la forêt de Compiègne, où 22 ans plus tôt l’Allemagne avait été forcée de signer son propre armistice mettant fin à la Première Guerre mondiale. Voici les News in French d’aujourd’hui.

Daily Issue 432: Contre-productif

«Comme toi» (2018), de Clara Luciani. Parce que ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort… «J’ai deux bras comme toi, / Deux mains au bout des bras, / Dix doigts comme toi, / Dix doigts comme toi, / Et j’ai peur parfois, / Oui j’ai peur comme toi que ça ne suffise pas»… Disponible sur Youtube et Spotify.

Daily Issue 432: Contre-productif

Jusqu’à quel point les mesures écologiques doivent-elles être poursuivies?  Dans un monde idéal — ou du moins un sans conflit d’aucune sorte — tout le monde partagerait exactement les mêmes priorités et s’entendrait sur la manière de faire les choses. Bien sûr, ce n’est pas le cas. Prenons l’environnement, par exemple. Nous devrions le protéger. Mais combien les gens sont-ils vraiment prêts à sacrifier, à changer leurs habitudes et leur comportement, pour aider la Terre? Y a-t-il un moyen de guider doucement, mais fermement, la race humaine vers une existence plus durable — sans tourner par inadvertance les cœurs et les esprits contre cette noble entreprise? Beaucoup diraient que oui. Une loi récente et controversée en France est en train de soulever ce débat. D’Europe 1: «La Convention citoyenne pour le climat a voté la mesure très clivante de la réduction de la vitesse sur autoroute, de 130 à 110 km/h. Avec 60% des voix, il s’agit de l’une des propositions les moins consensuelles, qui a donné lieu à de longs débats entre les pour et les contre. Surtout, ce serait un engagement particulièrement osé pour le gouvernement qui sort à peine de la grogne sur les 80 km/h. Cette réduction de la vitesse sur autoroute est très loin de convaincre, même au sein des associations pour la défense de l’environnement. “Le président de la République nous a demandé de prendre des mesures radicales, c’est ce que l’on a fait“, argue Marine, habitante de Metz de 21 ans. Elle n’est pas la plus emballée par la mesure mais elle  tient à parler au nom de toute la Convention citoyenne dont elle fait partie. “C’est quelque chose que l’on peut mettre en place rapidement, contrairement à d’autres mesures. Ça n’est pas négligeable.” Selon les experts auditionnés, cette mesure permettrait de réduire de 15 à 25% les émissions de gaz à effet de serre, ainsi que la mortalité sur la route. Mais fallait-il proposer une mesure aussi clivante, qui ramène toujours l’écologie à la restriction? “Non“, répond Olivier Blond, de l’association Respire. “Il y a une question d’acceptation. Il faut réfléchir à ce que cela va représenter pour les gens. Si ça braque trop de monde, c’est contre-productif“, pointe-t-il. “Il y a des manières différentes de réduire les émissions“».. La question est donc: Si vous essayez de faire quelque chose de bien, mais que, ce faisant, vous retournez plus de gens contre ce que vous essayez de réaliser, cela en valait-il la peine? Qu’en pensez-vous? Êtes-vous pour ou contre cette loi?

Daily Issue 432: Contre-productif

La «plus importante découverte océanographique du XXIe siècle». En parlant de la planète… Il y a beaucoup de choses que nous ne savons pas sur elle. Comme le fait que l’Australie — oui, l’île — est entourée par des rivières sous-marines. D’Ouest France: «Dans une étude publiée cette semaine dans la revue scientifique Nature, des chercheurs australiens ont montré l’existence d’un immense réseau de rivières sous-marines autour des côtes australiennes. Un phénomène unique au monde. Ces rivières sous-marines sont le résultat des changements dans la densité de l’eau près des côtes. En été, la chaleur fait s’évaporer l’eau des rivières. Ces dernières diminuent, et se jettent dans l’océan en quantité moindre. Conséquence: l’eau des côtes australiennes devient plus salée en été. Mais, une fois que les conditions météorologiques se refroidissent, cette eau salée, plus lourde que les autres, coule plus profondément sous l’influence de la gravité. Et c’est ainsi qu’en Australie est  un véritable réseau de rivières sous-marines. Ces dernières, encore plus salées donc, s’écoulent le long du plateau continental australien»…

Daily Issue 432: Contre-productif

La Fête de la Musique… à l’ère du coronavirus!