Daily Issue 450: Les nôtres, pas les vôtres

Want to take it to the next level and improve your French listening and speaking skills? The audio recording of today’s News in French is only available to members. Sign up today to gain full access immediately.  Membership is just $5/month with a five-day free trial. (Want a custom subscription plan? Let me know.)

Are you already a member? Sign in.

Daily Issue 450: Les nôtres, pas les vôtres

Bonjour à tous. C’est jeudi, le 16 juillet… Le jour de la naissance, en 1796, du peintre Jean-Baptiste-Camille Corot. Il est célèbre pour avoir comblé le fossé entre la tradition néoclassique et les pratiques novatrices de plein air des impressionnistes, produisant à la fois de paysages et des portraits (et des scènes mythologiques et bibliques). Voici les News in French d’aujourd’hui.

Daily Issue 450: Les nôtres, pas les vôtres

«Arrête de sourire» (2019), de Patrick Bruel. Parce que l’espoir peut être nécessaire et blessant…  «Arrête de sourire, / Quand tu souris on voit à quel point t’es con, / À quel point tu crois que l’humain est bon, / Et que tu oublies que la vie, parfois, c’est long»… Disponible sur Youtube et Spotify.

Daily Issue 450: Les nôtres, pas les vôtres

La restitution du patrimoine culturel, doit-elle faire l’objet d’un débat? Lorsque vous allez dans un musée, ou que vous regardez une collection privée d’art, vous êtes peut-être habitué à voir des œuvres du monde entier. Il peut être révélateur, voire culturellement enrichissant, de voir des œuvres d’art de différentes cultures et époques. Mais réfléchissez-vous beaucoup à la manière dont ces œuvres ont été acquises? Étant donné l’histoire coloniale de la plupart des pays occidentaux, la réponse n’est probablement pas très jolie. Cela devrait-il être important? Pour beaucoup, c’est une question à débattre.  De L’Express (article abonné): «Dans la salle des ventes parisienne de Christie’s, ce lundi 30 juin, le lot 47 part pour 212 500 euros. Un acheteur anonyme vient de mettre la main sur deux statuettes en bois d’1,50 mètre de hauteur. Un couple de divinités igbo, du nom de cette communauté du sud-est du Nigeria. À 5000 kilomètres de là, la colère gronde. “Ces objets d’art doivent être rendus à leurs propriétaires légitimes, dénonce Theophilus Umogbai, conservateur du Musée national de Benin City, au Nigeria. Ils représentent une part importante de notre histoire.” Une lettre de protestation réclamant la suspension de la vente est partie de la capitale, Abuja. Les autorités nigérianes soupçonnent que ces objets ont été acquis illégalement pendant la guerre civile sanglante du Biafra (1967-1970), qui a fait plus d’un million de morts. (…) Fin 2018, un rapport commandé par Emmanuel Macron préconisait la restitution de ces biens culturels africains exposés dans les musées tricolores. Face aux résistances, le processus de rapatriement est aujourd’hui au point mort. Au moins 90 000 objets d’art d’Afrique subsaharienne se trouvent actuellement dans les collections publiques françaises, dont 46 000 “acquises” lors de la colonisation». Pensez-vous que ces œuvres d’art, devraient être rendues? Pourquoi ou pourquoi pas?

Daily Issue 450: Les nôtres, pas les vôtres

Le Bangladesh sous l’eau. Même pour un pays habitué à être inondé, cette année s’avère exceptionnellement mauvaise… D’Ouest France: «Près de quatre millions de personnes sont affectées par les inondations de la mousson en Asie du Sud, qui a déjà recouvert d’eau un tiers du territoire du Bangladesh, ont annoncé ce mardi 14 juillet les autorités locales. La grande mousson de juin à septembre est cruciale à la vie et l’agriculture du sous-continent indien mais cause chaque année d’importantes destructions et fait de nombreuses victimes dans cette région du monde qui héberge un cinquième de l’humanité. Au Bangladesh, nation très exposée aux montées des eaux, cela va être la pire inondation en une décennie, a déclaré Arifuzzaman Bhuiyan, directeur du centre de prévision et d’alerte des inondations. Les précipitations torrentielles ont gonflé deux grands fleuves himalayens, le Gange et le Brahmapoutre, qui traversent l’Inde et le Bangladesh. Près d’un tiers du Bangladesh, nation deltaïque striée par des centaines de rivières, est actuellement sous l’eau et au moins 1,5 million d’habitants sont affectés, a-t-il indiqué»… 

Daily Issue 450: Les nôtres, pas les vôtres

C’est jeudi… l’heure d’un quiz! D’Ouest France: Testez votre culture générale en 30 questions…