Daily Issue 459: Le pouvoir du soleil

Want to take it to the next level and improve your French listening and speaking skills? The audio recording of today’s News in French is only available to members. Sign up today to gain full access immediately.  Membership is just $5/month with a five-day free trial. (Want a custom subscription plan? Let me know.)

Are you already a member? Sign in.

Daily Issue 459: Le pouvoir du soleil

Bonjour à tous. C’est mercredi, le 29 juillet… Le jour, en 1836, de l’inauguration de l’Arc de Triomphe. L’un des plus célèbres monuments de Paris, conçu par l’architecte Jean Chalgrin, il a été commandé par Napoléon peu après sa victoire à Austerlitz, en 1806, au sommet de sa fortune. Il n’a jamais vécu pour le voir, ayant décédé en 1821… Voici les News in French d’aujourd’hui.

Daily Issue 459: Le pouvoir du soleil

«Ces mots simples» (2018), de Vanessa Paradis. Parce qu’ils sont simples, et pourtant pas du tout… «J’ai quelques mots à te dire, / Des mots simples à te dire, / On les entend souvent, / Dans les films chez les gens, / J’ai déjà dit ces mots simples, / En y croyant ou en feinte»… Disponible sur Youtube et Spotify.

Daily Issue 459: Le pouvoir du soleil

Et si nous pouvions reproduire la puissance du soleil? Il peut sembler une année inopportune pour tenter de nouvelles expériences scientifiques qui pourraient mal tourner — l’humanité n’a-t-elle pas assez souffert en 2020? Mais (sérieusement) la poursuite de l’énergie de fusion est trop prometteuse pour être abandonnée – et ce n’est pas aussi risqué qu’il n’y paraît… De Futura Sciences: «Il n’est pas possible d’assurer dignement le futur de l’humanité au XXIe siècle sans des sources d’énergie suffisantes et sans réduire l’injection de CO2 dans l’atmosphère pour limiter, autant que faire se peut, le réchauffement climatique et rester en dessous des fameux 2 °C supplémentaires. Il semble exister une solution pour cela mais malheureusement, elle ne pourra être mise en pratique que lors de la seconde moitié du XXIe siècle… à condition qu’on s’en occupe maintenant! Il s’agit de l’énergie de fusion. Mais même si l’Union européenne et les États-Unis sont toujours les leaders incontestés dans la course à cette technologie, ils ne pourront réussir seuls à temps et c’est pourquoi, avec l’Inde, le Japon, la Corée du Sud, la Russie, la Chine, ils ont lancé il y a plus de dix ans le programme Iter (acronyme de International Thermonuclear Experimental Reactor, en anglais, ce qui signifie réacteur thermonucléaire expérimental international). Rappelons qu’il ne s’agit pas de réaliser un prototype de réacteur industriel pour la production d’électricité mais de donner une preuve de principe qu’un tel réacteur est possible. Dans le meilleur des cas, nous ne disposerons pas de l’énergie de fusion avant la seconde moitié du XXIe siècle. Ce qui veut dire que la fusion ne nous sauvera pas des graves problèmes énergétiques et environnementaux qui vont advenir avant, et qui nécessiteront d’autres réponses pour limiter le plus possible leur impact»… Pensez-vous qu’il soit possible de construire un tel réacteur? Une future itération de celui-ci permettra-t-elle un jour de soutenir l’humanité?

Daily Issue 459: Le pouvoir du soleil

En parlant de choses qui sont loin dans le futur… Aurons-nous un jour un sixième océan? Lentement mais sûrement, il semble que oui… De Paris Match: «C’est l’un des endroits les plus chauds et aride du monde (avec des températures atteignant plus de 50°C en pleine journée), et pourtant, les scientifiques affirment qu’un océan est en train de se former en Éthiopie. C’est dans la région d’Afar, à l’est du pays, que le sixième océan est en train de prendre forme, nous apprend un article de NBC News. Cette nouvelle formation n’est pas le fruit du hasard: elle est provoquée par le mouvement des plaques tectoniques. En effet, le mouvement de ces plaques, poussant dans des directions opposées, forme un gouffre. L’activité des plaques tectoniques est étudiée depuis de nombreuses années, mais ce sont grâce à des images satellite que les géologues ont pu mesurer l’évolution. Chaque année, le gouffre (formé en 2005) s’agrandit de deux centimètres. Visible à l’œil nu, il mesure aujourd’hui plus de 56 km. “Avec les mesures GPS, vous pouvez mesurer la vitesse de déplacement jusqu’à quelques millimètres par an”, expliquent les scientifiques. “Comme nous obtenons de plus en plus de mesures du GPS, nous pouvons avoir une bien meilleure idée de ce qui se passe”»…

Daily Issue 459: Le pouvoir du soleil

À la découverte… de la légende noire de la Gaiola, «l’île italienne qui ne porte vraiment pas chance»…