Daily Issue 464: Un pied dans le futur

Want to take it to the next level and improve your French listening and speaking skills? The audio recording of today’s News in French is only available to members. Sign up today to gain full access immediately.  Membership is just $5/month with a five-day free trial. (Want a custom subscription plan? Let me know.)

Are you already a member? Sign in.

Daily Issue 464: Un pied dans le futur

Bonjour à tous. C’est mercredi, le 5 août… Le jour de la naissance, en 1850, de Guy de Maupassant. Protégé de Gustave Flaubert, cet auteur a parfois été appelé le père de la nouvelle moderne, s’inspirant fortement de ses expériences dans la guerre franco-prussienne pour ses récits, ancrés dans la tradition naturaliste. Voici les News in French d’aujourd’hui.

Daily Issue 464: Un pied dans le futur

«Mourir sur scène» (1983), de Dalida. Parce qu’il y en a pour qui les lumières ne devraient jamais s’éteindre…  «Viens, / Mais ne viens pas quand je serai seule, / Quand le rideau un jour tombera, / Je veux qu’il tombe derrière moi»… Disponible sur Youtube et Spotify.

Daily Issue 464: Un pied dans le futur

Des chaussures zéro déchets, l’avenir pour nos pieds? Que pensez-vous de ce que vous mettez sur vos pieds? Si vous êtes végétalien ou si vous aimez les animaux, vous risquez d’avoir peur du vrai cuir. Mais à part cela, vous ne réfléchissez probablement pas à deux fois aux matériaux utilisés dans la fabrication de vos paires préférées. Toilecaoutchouc, nylon… Tant qu’ils sont confortables et paraissent jolis sur vos pieds, c’est ce qui compte, non? Mai ce n’est plus le cas… D’Ouest France: «Depuis le 23 juillet, la basket Converse Chuck Taylor a un pied dans le futur. Cette mythique paire de pompes en toile qu’on a vue aux pieds des membres du groupe The Ramones ou du leader de Nirvana Kurt Cobain, et plus récemment à ceux de Millie Bobby Brown, l’actrice star de la série Stranger Things (Netflix), s’est offert une deuxième jeunesse. Dernière née de la marque étoilée, la Converse Chuck Taylor All Star Crater est faite d’un nouveau matériau appelé Morphlon, “qui combine du polyester recyclé avec des déchets textiles post-industriels pour une texture similaire à la toile emblématique”, décrit le magazine masculin GQ. Intégrant des découpes en caoutchouc transformées, cette revisite de la Chuck Taylor, fabriquée avec au moins 40% de fibres recyclées est disponible depuis deux semaines sur la boutique en ligne Converse, au prix de 100 €. À peine plus cher que les modèles classiques “tige haute”, qui se vendent entre 70 et 90 €. L’initiative de cette “All Star Crater” est à mettre au crédit du groupe Nike, propriétaire depuis 2003 de la marque Converse, et qui a lancé en 2019 son projet Move to Zero. “L’objectif était de générer zéro déchet et zéro émission et, pour y parvenir, des objectifs ont été mis en place tels que l’approvisionnement des installations en énergie 100% renouvelable d’ici 2025, la réduction de 30% du CO2 de toute la chaîne d’ici 2030 et la fabrication de matériaux durables comme le Flyknit et le Flyleather”, explique GQ» … Pensez-vous que c’est une bonne initiative? Aimeriez-vous porter des chaussures sans déchets? Pensez-vous que tout le monde devrait être encouragé à le faire?

Daily Issue 464: Un pied dans le futur

Le premier vol touristique dans l’espace… l’année prochaine! On en parle depuis un certain temps. Mais il semble que l’aube d’une nouvelle ère d’exploration spatiale — ou du moins atmosphérique — soit finalement à nos portes…  De France Info: «Les sociétés privées se bousculent dans l’espace. Après le retour sur Terre de deux astronautes à bord d’une capsule de l’entreprise SpaceX, dimanche, c’est au tour de Virgin Galactic de viser les étoiles. La compagnie a estimé, lundi 3 août, qu’elle serait en mesure d’effectuer un premier vol touristique dans l’espace au premier trimestre 2021. Et c’est son fondateur, Richard Branson, qui en sera le premier passager. Le milliardaire devrait pouvoir s’envoler vers l’espace l’année prochaine, à condition que les deux vols d’essais habités prévus à l’automne “apportent les résultats attendus“, précise le communiqué. Ce premier vol de la compagnie devrait alors marquer le coup d’envoi des vols commerciaux. Selon l’entreprise, 600 personnes ont d’ores et déjà acheté leur billet pour l’espace, pour la somme de 210 000 dollars. Virgin Galactic avait par ailleurs levé le voile la semaine dernière sur l’intérieur de son vaisseau commercial, conçu pour emmener six passagers, et baptisé SpaceShipTwo Unity»…

Daily Issue 464: Un pied dans le futur

Les cinq pistes d’athlétisme… les plus originales du monde.