Daily Issue 466: Comme un radiateur

Want to take it to the next level and improve your French listening and speaking skills? The audio recording of today’s News in French is only available to members. Sign up today to gain full access immediately.  Membership is just $5/month with a five-day free trial. (Want a custom subscription plan? Let me know.)

Are you already a member? Sign in.

Daily Issue 466: Comme un radiateur

Bonjour à tous. C’est vendredi, le 7 août… Le jour où, en 1960, la Côte d’Ivoire obtient sa pleine indépendance de la France. Ce pays d’Afrique de l’Ouest était contrôlé par les Français depuis la fin des années 1880. Sous la direction de son premier président Félix Houphouët-Boigny, la Côte d’Ivoire a prospéré dans la stabilité, mais sa situation politique s’est rapidement détériorée après sa mort en 1993… Voici les News in French d’aujourd’hui.

Daily Issue 466: Comme un radiateur

«L’étranger» (2011), de Gérald de Palmas. Parce que le temps efface beaucoup de choses… «Le son de ma voix, / Un regard, les traits de mon visage, / Est-ce comme autrefois? / Où as-tu vraiment tourné la page?»… Disponible sur Youtube et Spotify.

Daily Issue 466: Comme un radiateur

Comment mieux rafraîchir les villes pendant la chaleur de l’été? L’été peut être très agréable si vous pouvez le passer assis sur une plage ou vous rafraîchir dans une piscine. Mais si vous êtes coincé dans la jungle urbaine, cela peut être assez insupportable. Les villes peuvent avoir l’impression d’aggraver la chaleur — parce qu’elles le font. Comment donc les métropoles peuvent-elles — et comment font-elles — face à cette situation?  De L’Express: «”On a tous déjà ressenti le phénomène de chaleur quand on passe le soir le long d’un mur qui a été exposé au soleil toute la journée“, note Didier Soulage, spécialiste de l’adaptation au changement climatique au centre d’études Cerema. “Il restitue la chaleur, comme un radiateur“. A l’échelle d’une ville, avec une importante surface de sols artificialisés et un manque de végétation, le résultat peut être spectaculaire, avec parfois plusieurs degrés de plus que dans la campagne environnante.  Et ce phénomène d'”ilots de chaleur urbains” est particulièrement marqué pendant les canicules, qui se multiplient avec le réchauffement de la planète, et en particulier la nuit. Mais les causes de ces bulles de chaleur sont connues, elles peuvent donc être combattues. “Il y a trois types de solutions: vertes, bleues et grises” (végétation, eau et matériaux), résume Didier Soulage, qui plaide pour une “combinaison des trois“.  Dans les solutions “vertes“, réintroduire de la végétation, planter des arbres permet de créer de l’ombrage, mais permet aussi l’évapotranspiration, capitale: lors de la photosynthèse, les végétaux restituent dans l’atmosphère l’eau puisée dans le sol. Mais “dans des villes très denses, très minéralisées, on ne peut pas planter des arbres partout, parce qu’il y a du béton, des réseaux sous-terrain, des problématiques de charge“, souligne Elodie Grimoin, cofondatrice de la start-up Urban Canopee qui a imaginé une alternative»… Que pensez-vous des solutions présentées? Avez-vous des idées sur la manière d’améliorer la vie en ville pendant l’été?

Daily Issue 466: Comme un radiateur

Les tornades d’insectes en Russie. Parce que 2020 n’a pas été assez fou… soyez heureux de ne pas vivre à l’est de la Russie! Parce que ça, c’est le truc des cauchemars… D’Ouest France: «Des images dignes d’un film catastrophe. De longues colonnes noires se déplacent dans le ciel, visibles à perte de vue, longeant la trajectoire de la rivière Kamt­chatka. Chaque année, la péninsule du Kamt­chatka, dans le sud-est de la Russie, est envahie par des millions de moustiques. Mais cette fois, le comportement de ces insectes, tournoyant en colonnes près des immeubles résidentiels, a choqué les habitants, pourtant familier de ces invasions. Et pour cause: ces nuages d’insectes tournoyants, qui sont parfois si denses qu’ils peuvent de loin être confondus avec des volutes de fumées, ne sont pas composés de moustiques, mais de chironomes. Ressemblant beaucoup à des moustiques, ils sont souvent confondus avec ces derniers. Sauf qu’ils sont plus grands et émettent un vrombissement sonore différent qui leur vaut le surnom de “moustique cloche”»…

Daily Issue 466: Comme un radiateur

À la découverte… du «site archéologique encore très méconnu» de la forêt de Fontainebleau