Daily Issue 471: Chacun dans un carré

Want to take it to the next level and improve your French listening and speaking skills? The audio recording of today’s News in French is only available to members. Sign up today to gain full access immediately.  Membership is just $5/month with a five-day free trial. (Want a custom subscription plan? Let me know.)

Are you already a member? Sign in.

Daily Issue 471: Chacun dans un carré

Bonjour à tous. C’est vendredi, le 14 août…  Le jour de la naissance, en 1963, d’Emmanuelle Béart. L’une des plus grandes actrices françaises, réputée pour sa beauté, elle a reçu un César et s’est fait connaître dans le monde entier pour son rôle principal de la jeune montagnarde titulaire dans Manon des Sources, en 1986…  Voici les News in French d’aujourd’hui.

Daily Issue 471: Chacun dans un carré

«Quelque chose» (2020), de Carla Bruni. Parce que c’est quelque chose qui ne ressemble à rien d’autre… «Quelque chose de tendre s’est levé, / Quelque chose qui nous hante, qui nous plait, / C’est quelque chose qui nous creuse, qui nous fond, / Et qui nous va comme un gant»… Disponible sur Youtube et Spotify.

Daily Issue 471: Chacun dans un carré

Enverriez-vous vos enfants à l’école avec ces mesures barrières extrêmes? Alors que l’été touche à sa fin, les parents du monde entier sont confrontés à la réalité troublante de renvoyer leurs enfants à l’école en pleine pandémie. Alors que de nombreuses écoles adoptent des stratégies hybrides, telles qu’un mélange d’apprentissage en personne et en ligne, celle-ci, en Thaïlande, s’adapte pleinement aux nouvelles réalités des mesures de santé publique. Est-ce une bonne idée? Du Huffington Post: «Jouer seul, dans des cubes en plexiglas ou en plastique. C’est ce qu’a mis en place pour ses élèves la direction de l’école Wat Khlong Toey à Bangkok, en Thaïlande. Des mesures extrêmes sans lesquelles elle n’aurait pas pu rouvrir ses portes début juillet à 250 enfants, privés d’école depuis la mi-mars. Les professeurs et l’administration de l’école ont profité des longs mois de fermeture pour peaufiner un plan sanitaire de reprise très strict. Les élèves ne doivent pas être plus de 25 par classe. Les lieux de mise en quarantaine sont utilisés pour étudier et jouer. Ainsi, les enfants sont séparés par des écrans de plastique et disposent chacun de leurs propres jouets. Ils sont masqués et des visières peuvent leur être proposées par les enseignants. Dès l’entrée de l’école, la température des enfants est prise. Une fois dans les locaux, du gel hydroalcoolique, des lavabos et du savon ont été installés afin que les élèves puissent se laver les mains régulièrement. Les poignées, chaises et tables sont désinfectées plusieurs fois dans la journée. Les gestes barrière leur sont inculqués de manière ludique, afin que même les plus jeunes comprennent la nécessité de les respecter. On peut par exemple voir des enfants, chacun dans un carré dessiné au sol, à bonne distance les uns des autres, chanter une chanson sur la bonne façon de se laver les mains»… Pensez-vous que cette école fait la bonne chose? Seriez-vous à l’aise avec ces mesures en place? Pourquoi?

Daily Issue 471: Chacun dans un carré

Quand arrêter de vivre avec vos parents? Dans certains pays, comme les États-Unis, il peut sembler normal de quitter le domicile familial et de s’aventurer dans le monde après l’université ou même le lycée. Mais en Europe, cela se fait un peu plus tard… Du Huffington Post: «En 2019, la proportion de jeunes âgés de 25 à 34 ans vivant encore chez leurs parents variait dans les États membres de l’Union européenne de moins de 10% au Danemark (4%), en Finlande (5%) et en Suède (6%), à plus de la moitié en Slovaquie (56%), en Grèce (58%) et en Croatie (62,0%), selon une étude Eurostat publiée ce mercredi 12 août. En France, cette part est de 17%. Plusieurs facteurs influencent ensuite le départ du foyer parental: le fait d’être en couple, le niveau d’indépendance financière, les conditions du marché du travail, l’accessibilité au logement ou les particularités culturelles. En moyenne, les jeunes de l’UE ont quitté le ménage parental à l’âge de 26,2 ans en 2019, selon l’étude Eurostat. Cependant, cet âge variait considérablement d’un État membre de l’UE à l’autre. De 17,8 ans en Suède, 20,1 ans au Luxembourg ou 21,1 ans au Danemark, à 30,1 ans en Italie, 30,9 ans en Slovaquie et jusqu’à 31,8 ans en Croatie. En France, la moyenne d’âge du départ était de 23,6 ans, presque identique à celle de l’Allemagne (23,7 ans)»…

Daily Issue 471: Chacun dans un carré