Daily Issue 474: ADN

Want to take it to the next level and improve your French listening and speaking skills? The audio recording of today’s News in French is only available to members. Sign up today to gain full access immediately.  Membership is just $5/month with a five-day free trial. (Want a custom subscription plan? Let me know.)

Are you already a member? Sign in.

Daily Issue 474: ADN

Bonjour à tous. C’est mercredi, le 19 août…  Le jour où, en 1913, l’aviateur français Célestin Adolphe Pégoud est devenu le premier pilote à réussir un saut en parachute depuis un avion qu’il pilotait. Lorsque la première guerre mondiale a éclaté quelques années plus tard, il est devenu le premier as du combat de l’histoire… Voici les News in French d’aujourd’hui.

Daily Issue 474: ADN

«ADN» (2018), de Tal. Parce qu’il y a des choses qui restent avec nous pour toujours…  «Tu n’es plus là, je ressens, / Un vide à un âge innocent, / Le matin j’voyais partir Maman, / On devait se débrouiller seules, / Rien n’est pareil»… Disponible sur Youtube et Spotify.

Daily Issue 474: ADN

Avez-vous une relation toxique avec le sport? Il est naturel pour certaines personnes de se lever tôt et d’aller faire du jogging avant le petit déjeuner, ou d’aller à la salle de sport pendant leur temps libre à la pause déjeuner. Pour d’autres personnes… c’est plutôt une relation d’amour-haine. Mais même si vous vous entraînez régulièrement, ce n’est pas toujours en noir et blanc. Le Huffington Post pose plusieurs questions qui pourraient vous faire réfléchir, comme par exemple, «Est-ce que je considère que c’est la seule façon de contrôler mon corps?» De l’article: «L’exercice est essentiel au maintien d’une bonne santé physique, mais ce n’est pas la seule manière d’en prendre soin. “On peut bien le nourrir, le savonner, le crémer, le respecter, apprécier ses différences. Quand on pense que de s’entraîner est la seule façon qu’il soit beau, il y a un problème”, pointe Dre Annie Aimé, psychologue spécialisée en image corporelle et professeure à l’Université du Québec en Outaouais. “Je suggère aux gens de bouger pour le plaisir, pas pour modifier leur apparence. Autrement, la personne risque de perdre sa motivation sur le long terme et d’être déçue du résultat”, affirme la professeure Aurélie Baillot, spécialisée dans la pratique d’activité physique saine»… Une autre question: «Suis-je flexible à propos de “quand” et “comment” je m’entraîne?» La réponse vous en dirait beaucoup: «L’assiduité au gym n’a rien de mal, mais dès qu’il y a une certaine rigidité par rapport à la fréquence et l’intensité d’un entraînement, ça devient souvent toxique. C’est pire lorsqu’on se sent coupable. “Si on angoisse ou ressent de la culpabilité parce qu’on a sauté une séance, ce n’est pas sain. Normalement, on devrait se dire: “ce n’est pas grave, je me reprendrai un autre jour”, dit Dre Aimé. Les recommandations de la Santé publique peuvent parfois nous faire sentir mal puisque les gens peu actifs n’y répondent pas, mais comptent-ils la marche qu’ils ont prise pour aller au bureau? C’est juste qu’il faut être bienveillant avec soi aussi”. Quand vos entraînements deviennent une source de stress plutôt qu’une manière de vous en soulager, vous avez clairement une relation toxique avec eux»… Vous reconnaissez-vous dans cet article? Pensez-vous avoir une relation saine avec le sport ou non?

Daily Issue 474: ADN

Des toilettes publiques… transparentes? À première vue, cela semble assez contre-intuitif. Mais une innovation provenant du pays du Soleil Levant pourrait bien être tout simplement géniale…  D’Ouest France: «Le mont Fuji, les forêts de bambou de Sagano, les prochains Jeux Olympiques en 2021 et… des toilettes publiques transparentes. Si le Japon, et notamment sa capitale Tokyo, regorgent de sites incontournables à visiter ou à contempler, le pays du Soleil Levant sait aussi faire parler de lui pour des dispositions surprenantes. Parmi celles-ci, ces lieux d’aisances publics exposés aux regards. Carrées, affublées de couleurs criardes et surtout translucides, ces toilettes d’un nouveau genre et utilisables par tous sont installées dans trois parcs de la capitale nippone depuis le 5 août dernier. Elles ont été conçues par l’architecte tokyoïte Shigeru Ban. Loin de vouloir favoriser un quelconque voyeurisme déplacé, ce lauréat du prix Pritzker (considéré comme le “Prix Nobel d’architecture”) a construit ces commodités avec un verre “intelligent” qui assure l’intimité de tous: transparente, la vitre devient automatiquement opaque lorsqu’un utilisateur rentre à l’intérieur et verrouille la porte. Ouf!»

Daily Issue 474: ADN

A la découverte… de la silphie, plante «écologique et résistante à la sécheresse».