Daily Issue 487: Personne à bord

Want to take it to the next level and improve your French listening and speaking skills? The audio recording of today’s News in French is only available to members. Sign up today to gain full access immediately.  Membership is just $5/month with a five-day free trial. (Want a custom subscription plan? Let me know.)

Are you already a member? Sign in.

Daily Issue 487: Personne à bord

Bonjour à tous. C’est mardi, le 8 septembre…  Le jour de la naissance, en 1749, de Yolande de Polastron, duchesse de Polignac. Une des favorites de Marie-Antoinette, elle était réputée pour sa beauté et détestée par les ennemis de la famille royale. En exil après la Révolution, elle meurt cinquante jours seulement après la guillotine de Marie, certains disent d’un cœur brisé pour son amie… Voici les News in French d’aujourd’hui.

Daily Issue 487: Personne à bord

«Laissez-moi danser» (2017), de Ibrahim Maalouf et Izïa. Parce que parfois, il faut juste vivre…  «Moi je vis d’amour et de danse, / Je vis comme si j’étais en vacances, / Je vis comme si j’étais éternelle, / Comme si les nouvelles étaient sans problème»… Disponible sur Youtube et Spotify.

Daily Issue 487: Personne à bord

Des navires de guerre  sans équipage, quelles sont les conséquences? Réduire l’erreur humaine — ou commencer quelque chose d’apocalyptique? La réponse penche probablement davantage vers la première option. Nous avons toujours considéré les robots, et leur montée inévitable dans notre société, avec une certaine… appréhensionc’est le moins qu’on puisse dire. Et nos inquiétudes et nos craintes sont pour la plupart injustifiées. Mais quand il s’agit de guerre, est-ce une toute autre histoire? D’Ouest France: «Croisera-t-on bientôt sur les mers des navires de guerre sans aucun homme, ni aucune femme, à bord? La marine américaine, en tout cas, y travaille. Ce vendredi 4 septembre, elle a attribué six premiers contrats industriels en vue de définir le design de son futur “large unmanned surface vehicle” (LUSV). Une appellation discrète pour un projet de bâtiment de combat autonome “d’une longueur comprise entre 60 et 90 m” qui n’a plus rien de secret. Avec ses dimensions et une autonomie de plus de 30 jours et 8 000 km, le futur drone géant pourra être déployé en haute mer. Et il sera armé. Le programme lancé en 2019 sous le nom de Ghost Fleet Overlord avance donc vite malgré un coup de frein du Sénat. Les deux premiers bâtiments devraient être commandés en 2022 ou 2023 pour livraison à partir de 2025. “La plus grande difficulté, en ce qui concerne les drones, n’est pas la technologie en elle-même”, estime James Geurts, chargé des développements et acquisitions au Secrétariat à la Navy. “Même s’il reste des questions techniques à résoudre, c’est surtout le concept d’emploi qui pose problème”. Autrement dit, la marine réclame des grands bâtiments armés et autonomes dont elle ne sait pas encore comment elle pourrait les utiliser. (…) Dans son rapport qui retarde donc l’acquisition des prototypes et les prive, pour l’instant, de missiles, le Sénat s’interroge aussi sur les implications politiques du projet et souhaite lui laisser le temps de mûrir. “Le contexte réglementaire international et le statut légal de tels bâtiments armés sont encore mal définis”, ajoute-t-il»… Pensez-vous que ces «drones» et d’autres comme eux seront l’avenir des armées? Êtes-vous inquiet de notre dépendance aux robots? Pourquoi?

Daily Issue 487: Personne à bord

Des bonnes nouvelles pour les éléphants. Il semble qu’une semaine sur deux, il y ait des histoires tristes sur la disparition de certains animaux. Mais au moins une espèce n’abandonne pas sans se battre! D’Ouest France: «C’est une excellente nouvelle pour la planète et une grande victoire pour la conservation des animaux. Le nombre d’éléphants au Kenya est passé de 16 000 à 34 800 en 30 ans. La bonne gestion de la lutte contre le braconnage n’est pas étrangère à ces bons résultats. “Au cours des deux dernières années, nous avons réussi à maîtriser le braconnage dans ce pays”, a déclaré le ministre du Tourisme du pays, Najib Balala, lors de la journée internationale de l’éléphant (12 août). Sur l’année 2020, seulement sept éléphants ont été braconnés au Kenya, contre 34 et 2019 et 80 en 2018. Cette politique est à mettre au profit du gouvernement. Déterminé à éradiquer ce problème, il a instauré de lourdes sanctions pour les braconniers. Le président Uhuru Kenyatta avait en outre brûlé 100 tonnes d’ivoires d’éléphants et de cornes de rhinocéros. “Nous allons changer nos lois. Quiconque est attrapé avec de l’ivoire ou en train de tuer des animaux sauvages sera emprisonné à vie. C’est ce que nous voulons faire” a déclaré le ministre du Tourisme, en mars 2018»…

Daily Issue 487: Personne à bord

Pourquoi… blanchit-on avec l’âge? La réponse