Daily Issue 488: Des fourmis dans son smoothie

Want to take it to the next level and improve your French listening and speaking skills? The audio recording of today’s News in French is only available to members. Sign up today to gain full access immediately.  Membership is just $5/month with a five-day free trial. (Want a custom subscription plan? Let me know.)

Are you already a member? Sign in.

Daily Issue 488: Des fourmis dans son smoothie

Bonjour à tous. C’est mercredi, le 9 septembre…  Le jour de la naissance, en 1585, du cardinal Richelieu. Connu sous le nom de «l’Éminence rouge», le principal ministre de Louis XIII a contribué à transformer la France en un État fort et centralisé, et a été une figure politique extrêmement puissante au XVIIe siècle. Célèbre mécène, il a également fondé la vénérable Académie française. Voici les News in French d’aujourd’hui.

Daily Issue 488: Des fourmis dans son smoothie

«Tu ne m’entends pas» (2014), d’Indila. Parce que parfois, ça tombe dans l’oreille d’un sourd… «Tu passes le temps, / A redoubler d’efforts, / Et trop souvent, / Dans cette ruée vers l’or, / Et tu t’oublies, / Et tu m’oublies»… Disponible sur Youtube et Spotify.

Daily Issue 488: Des fourmis dans son smoothie

Donneriez-vous à votre chien des croquettes à base d’insectes? Vous avez probablement déjà entendu dire que manger des insectes est l’avenir de l’alimentation. Mais il y a juste un petit quelque chose qui empêche l’adoption généralisée des vers blancs au petit déjeuner: le facteur de dégoût. Personne ne peut être enthousiaste à l’idée d’écraser des fourmis dans son smoothie d’après-entraînement. Mais seriez-vous opposé à l’idée de donner des protéines d’insectes à votre chien? D’Ouest France: «Cet “amoureux des animaux”, comme il se décrit, a à cœur de faire “du naturel et du local”. Alors quand on lui propose, en 2018, de tester des croquettes aux insectes dans une démarche écologique, le PDG est séduit. Ce projet, c’est celui de deux amies d’enfance: Madeleine Morley, 27 ans, et Paola Teulières, 26 ans. Toutes deux ont fait des études dans le développement durable, à Londres, en Angleterre, et vivent aujourd’hui à Paris. Elles travaillent, entre autres, sur les protéines alternatives. “Personnellement, je ne consommais déjà pratiquement pas de viande”, confie Madeleine Morley. “Mais mon chien Mojo, qui pesait 50 kg, en consommait beaucoup. On s’est alors demandé comment réduire l’impact écologique de nos animaux.” Elles se tournent vers l’élevage d’insectes, particulièrement “les mouches soldats noires et les vers de farine”, beaucoup moins gourmands en eau et produisant moins de gaz à effet de serre. Tout en apportant les protéines nécessaires. C’est ainsi que leur marque, Tomojo, naît en 2018. Les insectes sont ensuite réduits en farine, qui sert de base aux croquettes. Elles se fournissent en France, mais aussi en Hollande. Des tests sont menés en Mayenne à Château-Gontier, chez Sauvale, et leur formule fonctionne. Depuis qu’elles ont commencé la vente, il y a un an et demi, la production a triplé, passant de 10 à 30 tonnes. “Et on est en train de développer des friandises”, toujours aux insectes, poursuit Madeleine Morley»… Que pensez-vous de cette démarche? Nourririez-vous votre chien d’insectes — ou le mangeriez-vous vous-même? Pourquoi ou pourquoi pas?

Daily Issue 488: Des fourmis dans son smoothie

La guerre contre les plastiques à usage unique se poursuit.  Ces dernières années, les gens sont devenus plus sensibilisés aux dangers des pailles en plastique, autrefois considérées comme inoffensives. Mais en Europe — et ailleurs — la lutte pour sauver les tortues est loin d’être terminée… D’Ouest France: «Les objets en plastique jetable polluent les océans. Selon la Commission européenne, les dix objets en plastique à usage unique les plus répandus sur les plages (pailles, cotons-tiges, couverts…) représentent 86% des objets en plastique à usage unique retrouvés sur les côtes et la moitié des déchets marins à base de plastique. Ces produits sont visés par la Commission dans une directive sur les plastiques à usage unique adoptée en 2018. Depuis le 1er janvier, les lots de gobelets, assiettes et cotons-tiges en plastique à usage unique sont interdits à la vente pour les particuliers. Sauf s’ils constituent un emballage (vendus avec de la nourriture ou une boisson à l’intérieur) – donc tous ceux à destination de la vente à emporter –, exception qui doit prendre fin en juillet 2021, ou sont constitués au moins de 50 % de matière biosourcée, c’est-à-dire d’origine biologique»…

Daily Issue 488: Des fourmis dans son smoothie

Vous ne connaissez peut-être pas encore le nom… mais le footballeur Eduardo Camavinga, à l’âge de 17 ans, vient de devenir «le premier joueur mineur à porter le maillot de l’équipe de France depuis plus de 100 ans»…