Daily Issue 491: Déraciné

Want to take it to the next level and improve your French listening and speaking skills? The audio recording of today’s News in French is only available to members. Sign up today to gain full access immediately.  Membership is just $5/month with a five-day free trial. (Want a custom subscription plan? Let me know.)

Are you already a member? Sign in.

Daily Issue 491: Déraciné

Bonjour à tous. C’est lundi, le 14 septembre… Le jour où se tient, en 1925, la première exposition collective surréaliste. Des artistes emblématiques tels que Pablo Picasso, Joan Miró, Man Ray, et Max Ernst — entre autres — ont présenté leurs œuvres, plongeant dans le rêve et l’inconscient, au grand public à la galerie de Pierre Loeb, à Paris… Voici les News in French d’aujourd’hui.

Daily Issue 491: Déraciné

«Nous sommes» (2016), de Tim Dup. Parce que nous sommes toutes les choses et plus encore… «Nous sommes les fleurs, la tendresse, des plus beaux printemps, / Nous sommes le bonheur, l’ivresse, les rires d’enfants, / Nous sommes l’amour, la douceur, innocents»… Disponible sur Youtube et Spotify.

Daily Issue 491: Déraciné

Les sapins de Noël traditionnels, faut-il s’en débarrasser? Il est peut-être un peu tôt pour commencer à réfléchir à ce qui décorera votre salon en cette période de fêtes, si vous célébrez Noël, mais il n’est jamais trop tôt pour commencer à changer des habitudes dépassées pour le bien de l’environnement. C’est du moins l’avis d’un maire français, qui prend une décision controversée concernant les sapins de Noël… Du Huffington Post: «Bordeaux se passera de sapin de Noël cette année. Ce jeudi 10 septembre, le maire EELV Pierre Hurmic s’est opposé à la venue “d’arbres morts” pour décorer les places bordelaises lors des fêtes de fin d’année.  Lors d’une conférence de presse, le nouveau maire écolo a annoncé que les traditionnels sapins seraient remplacés par des spectacles vivants. “Nous ne mettrons pas des arbres morts sur les places de la ville. Je garde souvenir de cet arbre mort qu’on faisait venir tous les ans… Ce n’est pas du tout notre conception de la végétalisation”, a assumé Pierre Hurmic. Prisés des enfants (et même des plus grands), les sapins de Noël n’en demeurent pas moins un casse-tête écologique. Opter pour un sapin naturel revient à déraciner un arbre, pour quelques semaines de vie dans un salon ou sur une place. Et les sapins artificiels, le plus souvent fabriqués à l’étranger, ne sont pas une meilleure option, surtout s’ils sont renouvelés chaque année. Le maire, qui avait décrété “l’état d’urgence climatique” dans la ville dès son entrée en fonction, a annoncé son intention de “végétaliser” plusieurs endroits du centre-ville d’ici la fin de l’année, dont la place Pey Berland devant la cathédrale où trône normalement le sapin le plus imposant. Il entend également adopter une “charte des droits de l’arbre” qui fixe “règlement de protection des arbres”. Cette décision n’a cependant pas été du goût de tous. Sur Twitter, de nombreux internautes bordelais ont déploré une décision qui retire une partie de “la magie de Noël”»…  Que pensez-vous de la décision du maire? Êtes-vous d’accord que l’abattage de vrais arbres est un gaspillage ou pensez-vous que c’est une réaction exagérée? Pourquoi?

Daily Issue 491: Déraciné

Naomi Osaka, championne à nouveau. Elle est devenue l’une des athlètes les plus célèbres du monde après avoir battu Serena Williams en 2018. Et elle a montré ce week-end qu’elle a encore ce qu’il faut pour être la meilleure dans sa discipline… Du Monde: «Elle est de retour dans l’actualité sportive après avoir occupé la place sur des questions plus sociales. La Japonaise Naomi Osaka, mue par son engagement auprès de Black Lives Matter, a remporté, à New York samedi 12 septembre, l’US Open, son troisième titre du Grand Chelem, en retournant une finale mal entamée face à la Biélorusse Victoria Azarenka (27e) 1-6, 6-3, 6-3. A 22 ans, Osaka, déjà lauréate à Flushing Meadows en 2018 et à l’Open d’Australie en 2019, retrouvera lundi le 3e rang au classement WTA, alors qu’elle pointait à la 9e place en début de compétition. “Je n’ai pas envie de jouer plus de finales contre toi, c’était trop dur”, a déclaré Osaka à l’adresse de son adversaire au moment de recevoir son trophée. Menée 6-1, 2-0 sans avoir existé, l’ex-numéro 1 mondiale a soudain retrouvé son jeu et en particulier son service. Et petit à petit, c’est elle qui a mis la main sur le match. “Je trouvais que ce serait assez  gênant de perdre en moins d’une heure, alors j’ai dû vraiment me battre et cesser d’avoir ce mauvais comportement”, a-t-elle analysé»… 

Daily Issue 491: Déraciné

À la découverte… de l’incroyable histoire de Lascaux, la «chapelle Sixtine de la préhistoire» qui a été dévoilée il y a quatre-vingts ans…