Daily Issue 493: Le défilement

Want to take it to the next level and improve your French listening and speaking skills? The audio recording of today’s News in French is only available to members. Sign up today to gain full access immediately.  Membership is just $5/month with a five-day free trial. (Want a custom subscription plan? Let me know.)

Are you already a member? Sign in.

Daily Issue 493: Le défilement

Bonjour à tous. C’est mercredi, le 16 septembre… Le jour où, en 1959, le général Charles de Gaulle reconnaît le droit des Algériens à l’autodétermination. Après cinq ans de guerre, ce sera le premier pas vers le retrait de la France de l’Algérie et l’indépendance du pays trois ans plus tard.  Voici les News in French d’aujourd’hui.

Daily Issue 493: Le défilement

«Vivant» (2014), de Ben Mazué. Parce que les gens qui nous quittent ne le font jamais vraiment… «Je t’écris depuis ma chambre, / Depuis le mois de septembre, / Depuis que les choses ont changé, / Je t’écris les mains qui tremblent»… Disponible sur Youtube et Spotify.

Daily Issue 493: Le défilement

La nausée virtuelle, faut-il s’en inquiéter? En quelques décennies, les humains sont passés de l’ignorance de ce qu’est (ou pourrait être) un smartphone à des heures d’utilisation quotidienne (comme votre iPhone aime probablement vous le rappeler). Au-delà des implications sociologiques, quels sont les effets sur la santé d’une telle adoption universelle du fait de regarder les écrans, au bureau, à la maison, tout le temps? Parce qu’il y en a certainement… Du Huffington Post: «Oui oui, la nausée virtuelle existe bel et bien. C’est la professeure américaine Cynthia M. Bulik, du Département de psychiatrie de l’École de médecine de l’Université de Caroline du Nord, qui nous l’affirme dans le magazine spécialisé Psychology Today. La nausée virtuelle, ou bien “nausée du scrolling”, ce sont ces maux de ventre ou vertiges que ressentent certaines personnes lorsqu’elles font défiler, sur l’écran de leurs téléphones portables ou de leurs ordinateurs leurs fils Twitter, Instagram, Facebook… Car quand on parle des réseaux sociaux, et plus précisément des accumulations de publications et de messages privés qui caractérisent notre consommation numérique, il n’y a pas que le contenu des publications qui peut susciter notre malaise. Non, il y aussi les conséquences physiques du défilement (continu, répétitif) desdits contenus sur notre perception des choses, notre organisme et notre santé. Et c’est bien de tout cela dont témoigne la “cybersickness”, un mal trop peu mis en lumière et pourtant scientifiquement reconnu. (…) Un phénomène si courant ces dernières années qu’il a été reconnu scientifiquement. Cette mécanique correspond à ce que la revue spécialisée Science Daily intitule: “l’inadéquation sensorielle”. En somme, la “cyber-maladie” naît d’un conflit entre nos différents canaux de perception. Pour le psychologue cognitif Cyriel Diels, interrogé par le New York Times, ce malaise est “une réponse naturelle à un environnement non naturel”. Non-naturel mais si familier. Car qui aujourd’hui considère le numérique comme “non-naturel” ? Raison de plus, dixit l’expert, pour interroger ce “problème fondamental”»… Avez-vous déjà vécu vous-même cette «nausée du scrolling»? Est-ce quelque chose qui vous inquiète? Pourquoi ou pourquoi pas?

Daily Issue 493: Le défilement

La peine de mort rétablie en France? On pourrait penser à la guillotine et être transporté à la Révolution française, mais elle a été encore utilisée pour la dernière exécution du pays… en 1977. Depuis lors, la peine de mort a été déclarée illégale. Mais est-ce que c’est ce que veulent les Français? Du Parisien: «C’est un record pour cette étude réalisée chaque année depuis huit ans pour le quotidien Le Monde, la Fondation Jean Jaurès, et l’Institut Montaigne. Selon elle, quelque 55% des Français (en hausse de 11 points depuis 2019) affirment ainsi qu’il “faudrait rétablir la peine de mort en France“. Les personnes interrogées par Ipsos/Sopra Steria dans cette étude dont les résultats ont été publiés ce lundi, sont donc majoritairement favorables au rétablissement de la peine de mort, abolie en 1981 dans le pays, sous l’impulsion de Robert Badinter. Mais le sujet reste “très clivant politiquement“, selon l’étude, puisque seuls les sympathisants RN (85%) et LR (71%, + 23 points) adhèrent majoritairement à cette affirmation, approuvée par une minorité (39%) dans les autres partis. Le sondage note également une très forte progression (+ 31 points sur un an) des partisans de la peine de mort chez LFI et le PCF. Les ouvriers (68%), les employés (60%) et les retraités (55%) approuvent majoritairement le rétablissement de la peine capitale, contre 41% des cadres et 40% des professions intermédiaires»…

Daily Issue 493: Le défilement

Une abomination pour certains, une expérience bouleversante pour d’autres…  Mais d’où vient la pizza hawaïenne?