Daily Issue 500: Le castor et le papillon

Want to take it to the next level and improve your French listening and speaking skills? The audio recording of today’s News in French is only available to members. Sign up today to gain full access immediately.  Membership is just $5/month with a five-day free trial. (Want a custom subscription plan? Let me know.)

Are you already a member? Sign in.

Daily Issue 500: Le castor et le papillon

Bonjour à tous. C’est vendredi, le 25 septembre… Le jour de la naissance, en 1901, de Robert Bresson, réalisateur qui est souvent considéré comme l’un des vrais génies du cinéma. Le maître du minimalisme n’a créé que 13 long-métrages, mais ils ont suffi pour que Jean Luc Godard proclame: «Il est le cinéma français, comme Dostoïevski est le  roman russe et Mozart est la musique allemande»… Voici les News in French d’aujourd’hui.

Daily Issue 500: Le castor et le papillon

«Coin de rue» (1955), de Juliette Gréco. Parce que certains endroits deviennent beaucoup plus que cela…  «Je me souviens d’un coin de rue, / Aujourd’hui disparu, / Mon enfance jouait par là, / Je me souviens de cela, / Il y avait une palissade, / Un taillis d’embuscades»… Disponible sur Youtube et Spotify.

Daily Issue 500: Le castor et le papillon

Les castors pourraient-ils nous sauver des feux de forêt? Vous n’en avez peut-être jamais vu dans la vie réelle, mais tout le monde sait à quoi ils ressemblent… et leurs maisons, et les marques distinctives qu’ils laissent sur les arbres assez malchanceux pour être rongés. Mais si les arbres individuels peuvent différer, il s’avère que les forêts peuvent apprécier la présence des castors d’une manière surprenante… D’Ouest France: «Traqué pour sa fourrure et sa viandehonni pour les dégâts qu’il causait, le castor n’a pas toujours eu bonne presse. Mais ça, c’était avant. Depuis quelques années, des études lui redonnent ses lettres de noblesse et montrent que le rongeur mérite d’être protégé. Après l’Angleterre qui l’a considéré comme un précieux allié pour lutter contre les inondations en début d’année, c’est au tour des Américains de vanter ses qualités. Mais cette fois, c’est la capacité du rongeur à réduire la progression des incendies qui est mise en lumière dans une étude publiée dans la revue Ecological Applications et relayée dans le National Geographic. On savait déjà que l’animal à queue plate était un véritable ingénieur des écosystèmes. En construisant des barrages, en creusant des canaux et en formant des bassins, les castors créent de véritables habitats irrigués pour les plantes et les animaux. Restait à savoir si cette protection contre la sécheresse était aussi efficace contre les incendies. Pour le démontrer, Emily Fairfax, écohydrologue à l’université d’État de Californie à Channel Islands, s’est penchée avec d’autres chercheurs sur les feux de forêt les plus importants survenus depuis 2000 dans cinq États américains (Californie, Colorado, Idaho, Oregon et Wyoming). Les images satellites prises à proximité des barrages et mares de castors ont été scrutées à la loupe. L’équipe scientifique s’est intéressée à l’abondance de la végétation avant, pendant et après les incendies. Verdict: la végétation était en moyenne trois fois moins affectée par les feux dans les secteurs où l’architecte du paysage à grandes dents s’était installé. La flore y est apparue presque aussi luxuriante après les incendies qu’avant alors qu’elle était significativement réduite sur les sites dépourvus de castors»… Cela vous surprend? Pensez-vous que notre attitude envers les castors devrait être réévaluée? Pourquoi ou pourquoi pas?

Daily Issue 500: Le castor et le papillon

Les papillons vont-ils survivre au changement climatique? Les abeilles, si importantes pour notre écosystème, sont généralement les insectes qui attirent le plus l’attention des scientifiques. Mais nous en avons maintenant appris davantage sur la façon dont les papillons survivront — ou non — dans les années à venir….  D’Ouest France: «Question de vie ou de mort: la résistance des papillons au changement climatique pourrait être liée à leur capacité à bien réguler leur température corporelle, qui dépend de la taille et de la couleur de leurs ailes, selon une étude parue ce jeudi 24 septembre. Ectothermes, les papillons ne produisent pas de chaleur interne: leur température corporelle dépend uniquement des échanges thermiques avec l’environnement. Or leur capacité de régulation varie significativement selon les espèces, relève cette étude publiée dans la revue Journal of Animal Ecology. Certaines espèces sont notamment obligées de se mettre à l’ombre pour se protéger du soleil et arriver à modérer leur température interne. Elles sont “susceptibles de souffrir davantage du changement climatique et de la destruction d’habitats naturels”, qui voit les petits îlots de fraîcheur diminuer, explique l’auteur principal de l’étude, Andrew Bladon, du département de zoologie de l’Université britannique de Cambridge»… 

Daily Issue 500: Le castor et le papillon

Saviez-vous… que les portraits peints deviennent plus souriants avec le temps?