Daily Issue 504: L’iceberg est innocent

Want to take it to the next level and improve your French listening and speaking skills? The audio recording of today’s News in French is only available to members. Sign up today to gain full access immediately.  Membership is just $5/month with a five-day free trial. (Want a custom subscription plan? Let me know.)

Are you already a member? Sign in.

Daily Issue 504: L’iceberg est innocent

Bonjour à tous. C’est jeudi, le 1 octobre… Le jour où, en 1800, un accord secret est signé entre l’Espagne et la France. Le traité de San Ildefonso a donné la Louisiane à la France en échange de territoires en Italie. Bien sûr, trois ans plus tard, la Louisiane a été vendue aux États-Unis, doublant ainsi la taille de cette nation naissante… Voici les News in French d’aujourd’hui.

Daily Issue 504: L’iceberg est innocent

«Merci pour ça» (2020), de Vianney. Parce que les diamants bruts sont toujours parmi nous… «Les gens qu’on ne regarde pas, / Sont des trésors oubliés, / Y’avait tant de choses en toi, / Et peu de gens pour les aimer, / Moi je garde nos images, / Que je regarde souvent»… Disponible sur Youtube et Spotify.

Daily Issue 504: L’iceberg est innocent

Quels sont les impacts psychologiques de la pandémie? Vous souvenez-vous du début de l’année 2020, lorsque vous étiez excité par le début d’une nouvelle décennie, et de tous les nouveaux départs ou améliorations qui allaient avoir lieu cette année? Quelle drôle de blague… Au lieu de cela, pour la plupart d’entre nous, cette année a été une année que nous préférons oublier. Mais une qui est difficile à oublier. Et une qui a affecté la santé mentale de manière évidente et moins évidente… De L’Express: «La pandémie de Covid-19, qui a désormais dépassé le cap du million de victimes, a profondément bouleversé le monde et les habitudes des populations les plus touchées. Du port du masque à la distanciation sociale, sans oublier la fermeture des commerces et des écoles et bien sûr le confinement: les mesures visant à protéger de la maladie ont profondément perturbé les modes de vie et ont parfois lourdement pesé sur la santé mentale des personnes… Mais à quel point? Des chercheurs suédois ont tenté de répondre à cette question en menant une enquête dans leur pays, où les mesures ont été particulièrement légères puisque depuis le début de la crise, ni masque ni confinement n’ont été imposés malgré un taux de mortalité supérieur à ses voisins européens. Les résultats de leurs travaux, qu’ils publient dans la revue European Psychiatrymontrent que la pandémie a augmenté l’anxiété, l’insomnie et la dépression des personnes qu’ils ont évaluée, et en particulier celles qui connaissaient déjà des fragilités psychologiques. Cette étude confirme par ailleurs d’autres travaux menés en Chine et en Italie, où un confinement drastique a été imposé, ce qui suggère que ce n’est pas tant cette mesure qui a impacté la santé mentale des personnes, mais plutôt la peur de la maladie et de ses conséquences sanitaires, sociales et économiques»… Comment votre santé mentale a-t-elle été affectée par le coronavirus? Pensez-vous que l’on en parle assez ou pas? Pourquoi ou pourquoi pas?

Daily Issue 504: L’iceberg est innocent

La véritable cause du naufrage du Titanic? Nous connaissons tous l’histoire… et nous savons tous que c’est ce satané iceberg qui était en cause. Mais s’il y avait une autre raison pour cette tragédie? D’Ouest France: «Et si le Titanic n’avait pas pu éviter l’iceberg à cause d’un phénomène météorologique? C’est la question que s’est posée Weather, le journal britannique de la Royal Meteorological Society. Une nouvelle hypothèse qui montrerait qu’une tempête solaire ou géomagnétique aurait perturbé les instruments de navigation du navire. Dans la nuit du 14 au 15 avril 1912, le Titanic sombre dans l’océan Atlantique, au large de Terre-Neuve, après avoir heurté un iceberg. Environ 1 500 passagers perdent la vie. Un naufrage qui intrigue encore aujourd’hui, plus d’un siècle après, le navire ayant hérité avant son premier voyage du surnom l’Insubmersible. C’est la spécialiste et météorologue Mila Zinkova, affiliée à l’université de Californie à San Francisco (États-Unis), qui s’est intéressée à la possibilité d’un phénomène solaire perturbateur pour les équipements du bateau. Ses travaux, présentés dans la revue Weathers’appuient sur des témoignages rapportés par des survivants du drame. Plusieurs d’entre eux s’accordent et indiquent que des aurores boréales illuminaient le ciel le soir du naufrage. Depuis les canots de sauvetage, certains racontent avoir pu observer des “arches lumineux en éventail dans le ciel”. Mais le témoignage le plus marquant reste sans doute celui de James Bisset, second officier du Carpathia, le navire venu en aide en premier après l’accident»… 

Daily Issue 504: L’iceberg est innocent

C’est jeudi… l’heure d’un quiz! D’Ouest France: Testez votre culture générale en 10 questions.