Daily Issue 507: Le ministère du bonheur

Want to take it to the next level and improve your French listening and speaking skills? The audio recording of today’s News in French is only available to members. Sign up today to gain full access immediately.  Membership is just $5/month with a five-day free trial. (Want a custom subscription plan? Let me know.)

Are you already a member? Sign in.

Daily Issue 507: Le ministère du bonheur

Bonjour à tous. C’est mardi, le 6 octobre…  Le jour de la naissance, en 1887, de Charles-Édouard Jeanneret, plus connu sous le nom de Le Corbusier. L’un des grand pionniers de l’architecture moderne, il a eu une immense influence sur la planification urbaine et a conçu des bâtiments dans le monde entier au cours d’une carrière qui s’est étendue sur cinq décennies… Voici les News in French d’aujourd’hui.

Daily Issue 507: Le ministère du bonheur

«Rester le même» (2020), de Jean-Baptiste Guégan. Parce que vous seul savez qui vous êtes…  «Je sais bien d’où je viens, / J’me prends pas pour un autre, / Il n’y a pas d’imposture, / Mais je n’ai que ma voix, / Si lui était Jésus, / Je ne suis qu’un apôtre»… Disponible sur Youtube et Spotify.

Daily Issue 507: Le ministère du bonheur

Un ministère du bonheur, ça rend vraiment heureux? La recherche du bonheur est une quête qui a duré toute l’humanité. Et bien qu’il existe des principes généraux à suivre — être gentil avec soi-même et avec les autres, suivre son cœur, et cetera — se pourrait-il que nous ayons besoin d’une personne spécifiquement chargée de nous rendre heureux? C’était peut-être le secret tout au long… D’Ouest France: «Le visionnaire George Orwell qui en avait imaginé pour l’amour, la paix, la vérité ou l’abondance dans son roman 1984, aurait tout à fait pu l’imaginer aussi. La péninsule russe du Kamtchatka s’est dotée d’un ministère du bonheur. Ironie de cette histoire-là. L’annonce a été faite quelques jours seulement avant la découverte de la catastrophe écologique qui frappe ses côtes, par Greenpeace. “Je suis en train de réformer les autorités du territoire du Kamtchatka et nous avons décidé de créer un ministère du bonheur”, a déclaré le gouverneur du Kraï (territoire), Vladimir Solodov, dans un communiqué repris par l’Agence France Presse (AFP), se donnant pour objectif de “rendre des centaines de milliers de personnes un peu plus heureuses chaque jour”. Le nom officiel de cette nouvelle entité est en réalité celui de “ministère de la Protection sociale et de la politique familiale”, précise le gouverneur, “mais en bref, il s’agit de bonheur”.  L’édile de 38 ans qui a remporté en septembre les élections, où il s’est présenté en tant que candidat indépendant, mais avec le soutien du parti du pouvoir, Russie unie, a affirmé vouloir “(s)s’éloigner du Ministère des offensés et des défavorisés”. Bien sûr, il s’agira toujours de “s’occuper de personnes en situation difficile, mais nous devons les rendre prospères, heureuses, et pas uniquement régler des problèmes douloureux”, a-t-il ajouté. La gaieté et la prospérité passent selon lui par le développement. L’accent doit notamment être mis sur le tourisme. Le Kamtchatka, région russe lointaine, sauvage et difficilement accessible, est longtemps resté hermétique au reste du monde. Du fait de ses installations militaires et de sa position face aux États-Unis, ses frontières sont restées fermées jusqu’à la chute de l’URSS. Autre mesure avancée: limiter les consommations d’alcool pour réduire les accidents de la route. D’autres avant lui ont déjà joué cette carte du bonheur. Le Nigéria, les Émirats arabes unis, le Venezuela ou l’Équateur par exemple se sont dotés de tels ministères, par le passé. De son côté, le Bhoutan se vante d’avoir son “Bonheur national brut” (BNP). Efficace ou démagogue? Le World Happiness Report permettra peut-être de savoir si décréter le bonheur et lui consacrer un portefeuille est payant. Ce classement des pays où il fait bon vivre et où les habitants sont le plus heureux, est établi chaque année par l’ONU»… Pensez-vous qu’une telle position ait un sens? Que feriez-vous en tant que ministre du bonheur? Pourquoi?

Daily Issue 507: Le ministère du bonheur

Le retour du diable? Il a l’un des noms les plus distinctifs de tous les animaux sur Terre et, avec le kangourou et le koala — et les grandes araignées — il est emblématique de la grande région australienne… Mais que savez-vous vraiment du diable de Tasmanie, pas si diabolique après tout? D’Ouest France: «L’association Aussie Ark a révélé ce lundi que 26 diables de Tasmanie avaient été libérés dans un sanctuaire de 400 hectares à Barrington Tops, à trois heures et demie au nord de Sydney (sud-est) en Australie. Le président d’Aussie Ark, Tim Faulkner, explique que cette opération “historique”, réalisée en juillet et septembre, est la première étape d’un programme de conservation ex situ visant à créer une population préservée, le diable étant menacé sur l’île de Tasmanie par une grave forme de cancer contagieux. Après 16 années de travail, qui a impliqué la mise en place en Australie continentale du plus grand programme d’élevage de diables, Tim Faulkner juge “incroyable” d’en être arrivé là. “C’est comme un rêve”, selon lui. “Le plus grand prédateur indigène sur le continent est le chat marsupial à queue tachetée qui pèse un peu plus d’un kilo. Ramener un animal de cette taille est quelque chose d’énorme”.  Le diable, pouvant peser jusqu’à huit kilos, chasse généralement les autres animaux indigènes ou se nourrit de carcasses de bêtes mortes»… 

Daily Issue 507: Le ministère du bonheur

A la découverte… de Sofia Vergara, l’actrice la mieux payée au monde!