Daily Issue 515: Terminé la rigolade

Want to take it to the next level and improve your French listening and speaking skills? The audio recording of today’s News in French is only available to members. Sign up today to gain full access immediately.  Membership is just $5/month with a five-day free trial. (Want a custom subscription plan? Let me know.)

Are you already a member? Sign in.

Daily Issue 515: Terminé la rigolade

Bonjour à tous. C’est vendredi, le 16 octobre… le jour de la naissance, en 1620, de Pierre Puget, peintre et sculpteur baroque d’origine marseillaise. Certaines de ses œuvres célèbres, dont Persée et Andromède, ont été réalisées pour les jardins de Versailles pendant le règne de Louis XIV et sont maintenant exposées au Louvre. Voici les News in French d’aujourd’hui.

Daily Issue 515: Terminé la rigolade

«Désolée» (2020), de Louane. Parce que cela ne se termine pas toujours comme on l’attend…  «Avant qu’on s’abîme, / On était bons amis, / C’est par où qu’on signe, / C’est par où qu’on fuit, / Trop de mots d’amour imbéciles, / Tellement de signaux indécis»… Disponible sur Youtube et Spotify.

Daily Issue 515: Terminé la rigolade

Une nouvelle chaussure innovante, ou «une nouvelle génération de dopage technologique»? Ou peut-être les deux… Si vous êtes un joggeur occasionnel, vous avez probablement une paire de baskets préférée à laquelle vous ne pensez pas trop. Mais dans le monde du sport professionnel, c’est une toute autre histoire. Et quand il s’agit de progrès technologiques, quand une simple paire de chaussures n’est-elle plus seulement cela? (Probablement quand elle fait plus de gros titres que la course elle-même…) D’Ouest France: «Souvenez-vous. Il y a tout juste un an, Eliud Kipchoge parvenait à boucler un marathon en moins de deux heures dans les rues de Vienne en Autriche (1 h 59’40’’). Un record du monde non homologué, mais qui ouvrait la porte à une nouvelle ère. Ce jour-là, le Kényan était chaussé de la dernière trouvaille du fabricant américain Nike: la Vaporfly. Le procédé? Une lame de carbone dans la semelle qui associée à la mousse restitue de l’énergie à chaque appui, un peu comme l’effet d’un ressort. Cela permet au coureur d’économiser de l’énergie, et donc d’améliorer ses performances. Autre avantage, sa légèreté. Nike a profité du gros coup de communication de Vienne pour inonder le marché mondial. “Sur les grands marathons, près de 80% des athlètes courent avec des Nike Vaporfly”, souligne Max Le Sauvage, entraîneur de la prometteuse Mélody Julien qui dispute les Mondiaux de semi-marathon, samedi 17 octobre, en Pologne. “Les autres marques l’ont mauvaise. Elles ont du mal à accepter que Nike puisse avoir une longueur d’avance”. Cette chaussure a défrayé la chronique en étant accusée d’ouvrir la voie à une nouvelle génération de dopage technologique. Dès lors, il a fallu légiférer et les instances internationales ont opté pour un cahier des charges général. Et à partir du moment où les normes étaient plus claires, la marque Nike s’est adaptée, et les autres ont alors commencé à sortir leurs chaussures avec plaque carbone. “J’ai opté pour les Nike mais cela aurait très bien pu être une autre marque”, clame Morhad Amdouni, détenteur du record de France de l’heure avec 20,772 km. “Il faut profiter de l’évolution, et vivre avec son temps”. Et son entraîneur Zbairi Abderrazak de poursuivre: “À chaque époque, il y a eu des progrès que ce soit le revêtement des pistes ou le matériel du coureur. Ce qui dérange, c’est le monopole de Nike!” Mais pas question de parler de triche pour autant: “C’est une stratégie des autres marques pour calmer le jeu le temps de rattraper leur retard”. Toutefois, Amdouni (il prendra part aux Mondiaux de semi-marathon), lui, reconnait que ces chaussures “aident à la performance mais apporte aussi un certain confort. C’est un ensemble”»… Que pensez-vous de ces chaussures? Pensez-vous qu’elles — et d’autres comme elles — deviendront bientôt la norme? Pourquoi ou pourquoi pas?

Daily Issue 515: Terminé la rigolade

Pourquoi nous rions moins en vieillissant. Nous romançons beaucoup de choses sur notre jeunesse. Mais il s’avère qu’au moins quelques-unes des choses dont nous gardons le souvenir sont vraies… D’Ouest France: «Ce n’est pas un secret: avec l’âge, on a tendance à devenir plus sérieux, plus responsable. Est-ce pour autant qu’on en devient moins rigolard? Oui, révèle la science. Selon une étude menée par deux professeures de l’université de Stanford, et citée par le Times, un enfant de 4 ans rit en moyenne jusqu’à 300 fois par jour quand pour un adulte de 40 ans, il faut en moyenne… 10 semaines pour en faire autant! Comment expliquer un tel phénomène? Selon Jennifer Aaker et Naomi Bagdonas, les auteures de l’étude, le travail serait le coupable tout désigné! “Lorsque nous arrivons sur le marché du travail, terminé la rigolade”, notent-elles. Pour arriver à cette conclusion, pas moins d’1,4 millions de personnes ont été sondées à travers 166 pays. Et le constat a été sans appel: à partir de 23 ans, soit au moment de l’entrée dans le monde professionnel, la fréquence des rires chute. “Nous grandissons, entrons sur le marché du travail, et devenons soudainement des ‘personnes sérieuses et importantes’, échangeant le rire contre des cravates et des pantalons”, analysent les deux chercheuses. Un paradoxe, alors que toujours selon l’étude, le rire serait un “super-pouvoir” déconsidéré dans la vie professionnelle»…

Daily Issue 515: Terminé la rigolade

Préparez-vous… pour une biopic de Napoléon, avec l’empereur incarné par Joaquin Phoénix. Et le film sera réalisé par Ridley Scott!