Daily Issue 533: Une pensée après coup

Want to take it to the next level and improve your French listening and speaking skills? The audio recording of today’s News in French is only available to members. Sign up today to gain full access immediately.  Membership is just $5/month with a five-day free trial. (Want a custom subscription plan? Let me know.)

Are you already a member? Sign in.

Daily Issue 533: Une pensée après coup

Bonjour à tous. C’est mercredi, le 11 novembre… le jour de la naissance, en 1863, de Paul Signac, peintre français qui, aux côtés de son ami Georges Seurat (peut-être le plus connu des deux), a développé un style artistique, le Pointilisme, qui s’éloignait de l’Impressionism de ses contemporains avec ses petits points distincts de couleurs… Voici les News in French d’aujourd’hui.

Daily Issue 533: Une pensée après coup

«Evidemment» (2020), de Kendji Girac. Parce que rien n’est donné…   «C’est pas donné à tous les humains, / De pardonner les mauvais chemins, / Même d’un rien, / C’est pas donné à tous ceux qui s’aiment, / De ranger les erreurs qui traînent, / Même à peine»… Disponible sur Youtube et Spotify.

Daily Issue 533: Une pensée après coup

L’anxiété, l’autre symptôme de Covid-19? Votre bien-être mental peut sembler être une pensée après coup pendant cette pandémie — quand presque tout le monde passe une mauvaise année, quand tout le monde est dans le même bateau d’incertitude et de bouleversements, il semble presque normal d’être stressé.  Donc si je vous dis que de plus en plus de gens sont anxieux ces jours-ci, votre réaction est probablement: Bah ouais, pas de surprise… Mais que peut-on faire pour changer ce statu quo? Peut-on faire quelque chose, ou est-il tout simplement normal d’être très stressé cette année?  D’Ouest France: «La hausse des cas de Covid-19 a un effet exponentiel sur l’augmentation des cas d’anxiété dans un pays, selon une étude publiée ce mardi 10 novembre par l’Institut danois de recherche sur le bonheur, en pleine deuxième vague en Europe. “Avec l’augmentation des cas de coronavirus, les personnes interrogées se sont senties plus anxieuses, ennuyées, et moins fières, heureuses et détendues. L’impact sur l’anxiété a été plus prononcé”, selon cette étude intitulée “le bien-être à l’âge du Covid-19”. Entre avril et juillet, des chercheurs ont interrogé 3 211 personnes en majorité originaires de Grande-Bretagne et des États-Unis, pour ensuite mettre en corrélation leurs réponses avec les statistiques des cas de contamination au coronavirus. Par million d’habitants, pour 100 nouveaux cas, 7 200 personnes deviennent anxieuses, selon les conclusions de l’étude. La solitude liée au confinement et les mesures de distanciation sociale ont eu les effets les plus dramatiques sur le bien-être lors des premiers mois de la pandémie. Des effets qui semblent toucher davantage les jeunes, puisque 32% des personnes âgées de 18 à 24 ans ont déclaré se sentir très seuls, tandis que seuls 16% des plus de 64 ans ont fait état du même sentiment. Sans surprise, les personnes sans emploi ou sans partenaire sont aussi celles qui se sentent les plus seules, selon les chercheurs. Par ailleurs, la préoccupation la plus courante des personnes interrogées reste la crise économique liée à la situation sanitaire – que 62% d’entre elles ont citée. La crainte de perdre un proche à cause du virus est moins fréquente (43% des personnes interrogées) mais cette préoccupation affecte davantage le niveau de bonheur des personnes interrogées»… Êtes-vous plus stressé ces jours-ci à cause du Covid-19? Comment cela vous affecte-t-il? Selon vous, que peut-on ou devrait-on faire pour aider les gens?

Daily Issue 533: Une pensée après coup

Les énergies renouvelables prennent la tête. Le charbon vénérable est en voie de disparition depuis un certain temps maintenant… mais dans cinq ans, il semble qu’il sera officiellement temps de dire au revoir. D’Ouest France: «Les énergies renouvelables, dont les capacités ont crû fortement cette année malgré la crise, devraient devenir en 2025 la première source de production électrique dans le monde, devant le charbon, estime l’Agence internationale de l’énergie (AIE), qui appelle au maintien des soutiens publics. “Les renouvelables peuvent résister à la crise du Covid mais pas aux incertitudes politiques”, prévient Fatih Birol, directeur exécutif de l’AIE, qui publie mardi son rapport Renouvelables 2020. Cette année, tandis que les énergies fossiles s’effondraient, les capacités de production nouvelles ont porté à près de 90% sur des énergies renouvelables, tirées par le solaire, l’éolien et l’hydro-électricité, notablement aux États-Unis et en Chine. Ces nouvelles capacités devraient atteindre un niveau record de 200 gigawatts (GW). Le mouvement devrait s’accélérer encore en 2021, pour atteindre une croissance inégalée depuis 2015, indique ce bilan annuel, notamment avec la réalisation de projets suspendus pour cause de Covid-19»… 

Daily Issue 533: Une pensée après coup

À la découverte… de Windowswap, le site pour «voyager sans bouger en regardant par la fenêtre des internautes du monde entier»…