Daily Issue 538: Un monde de surconsommation

Want to take it to the next level and improve your French listening and speaking skills? The audio recording of today’s News in French is only available to members. Sign up today to gain full access immediately.  Membership is just $5/month with a five-day free trial. (Want a custom subscription plan? Let me know.)

Are you already a member? Sign in.

Daily Issue 538: Un monde de surconsommation

Bonjour à tous. C’est mercredi, le 18 novembre… le jour de la naissance, en 1787, de Louis Daguerre, l’un des pères de la photographie. Il est surtout connu pour avoir — poursuivant le travail qu’il avait commencé avec son collègue inventeur Nicéphore Niépce — développé le processus qu’on appellera plus tard le daguerréotype. Il a également créé le diorama et était un peintre accompli. Pas mal! Voici les News in French d’aujourd’hui.

Daily Issue 538: Un monde de surconsommation

«Le train du soir» (2020), de Raphael et Pomme. Parce qu’au bout du tunnel, il y a la lumière et l’obscurité…  «Le train du soir file vers toi, / Sans direction, sans chauffeur derrière le moteur, / J’entends battre ton coeur, / Le dernier ferry pour le paradis, / La mer se retire cette nuit»… Disponible sur Youtube et Spotify.

Daily Issue 538: Un monde de surconsommation

Au nom de la lutte contre la surconsommation, faut-il «stopper» Amazon? Depuis que l’idée d’aller physiquement dans les supermarchés et les magasins est passée d’une tâche banale à une qui nécessite une préparation et une prise de risque — même minime — les achats en ligne sur des plateformes comme Amazon ont explosé. Il est vrai que le fait de cliquer un bouton et recevoir un produit le lendemain a suffi à rendre le shopping en ligne de plus en plus populaire, même sans pandémie, mais 2020 pourrait être l’année où Amazon fera à jamais partie de notre culture de consommation. Une culture qui inquiète beaucoup, y compris en France… D’Ouest France: «“La crise du Covid devrait nous servir à repenser en profondeur nos modes de consommation et de vie sociale, pas à nous enfoncer dans un monde de surconsommation prédateur”. Dans une tribune parue lundi 16 novembre, 120 signataires – responsables politiques, syndicaux, mais aussi libraires ou éditeurs – lancent un appel pour “stopper Amazon”. “La fronde qui monte partout en France doit encore s’amplifier, car le monde rêvé par Amazon est en totale contradiction avec la profonde aspiration à des vies décentes sur une planète vivable”, écrivent les signataires de ce texte publié sur le site de Franceinfo. Ils entendent se mobiliser d’ici au 27 novembre, date du Black Friday, pour “montrer l’urgence de stopper l’expansion du géant du e-commerce avant qu’il ne soit trop tard”. Ils exigent, dans un premier temps, l’instauration d’une “taxe exceptionnelle” sur le chiffre d’affaires d’Amazon et des “autres profiteurs de la crise”, qui permettrait de “financer les mesures de préservation de l’emploi et le fonds de solidarité pour les commerces de proximité.  Ils considèrent également que le vote des mesures prônées par la convention citoyenne pour le climat est la “dernière opportunité pour stopper cette expansion avant que les dégâts ne soient irréversibles”. Les 150 citoyens de la convention avaient proposé un moratoire sur la construction de nouvelles surfaces commerciales, mais le chef de l’Etat, Emmanuel Macron, et son gouvernement “font tout pour que les entrepôts d’e-commerce en soient exclus”, déplorent les signataires»… Que pensez-vous de la surconsommation? Utilisez-vous régulièrement Amazon, ou essayez-vous de l’éviter pour soutenir des alternatives? Pourquoi (pas)?

Daily Issue 538: Un monde de surconsommation

Une machine à… désaouler? Une fois que le Covid-19 sera chose du passé, nous ne voudrons peut-être plus jamais mettre un autre masque sur notre visage. Mais ce masque particulier pourrait en fait être très demandé…  De Slate France: «Les scientifiques pensent à tout, même à ce que vous ne finissiez pas la tête à l’envers en fin de soirée. Preuve en est, cette toute nouvelle machine mise au point par une équipe cana­dienne de l’uni­ver­sité Health Network de Toronto, qui permet littéralement d’aspirer l’alcool hors des gens ivres. Pour comprendre le fonctionnement de cet outil, il faut comprendre comment le corps se débarrasse de l’alcool. Dans l’organisme, si le foie est le principal acteur de la décomposition de l’alcool, il n’est pas le seul: les poumons jouent également un rôle important. En respirant, une partie de l’alcool présent dans le sang est en effet rejetée naturellement du corps. C’est notamment ainsi que les alcootests fonctionnent, précise le New York PostEn partant de ce constat, l’équipe de scientifiques a imaginé créer une machine qui permettrait d’inspirer et d’expirer plus rapidement, afin de rejeter de plus grandes quantités d’alcool et désaouler également plus vite. Pour créer ce processus d’hyperventilation, ces scientifiques ont mis au point un masque révolutionnaire, placé sur le visage d’une personne ivre. D’un côté, il provoque cette hyperventilation recherchée grâce à un mélange de gaz; de l’autre, il diffuse une quantité suffisante de dioxyde de carbone pour que la personne ne s’évanouisse pas – revers de la médaille d’une respiration trop accélérée»…

Daily Issue 538: Un monde de surconsommation

À la découverte… de Meowtalk, une «application pour traduire les miaulements des chats»…