Daily Issue 542: Une promesse fausseDaily Issue 542: Une promesse fausse

Want to take it to the next level and improve your French listening and speaking skills? The audio recording of today’s News in French is only available to members. Sign up today to gain full access immediately.  Membership is just $5/month with a five-day free trial. (Want a custom subscription plan? Let me know.)

Are you already a member? Sign in.

Daily Issue 542: Une promesse fausse

Bonjour à tous. C’est mardi, le 24 novembre… Le jour de la naissance, en 1864, de l’artiste post-impressionniste Henri de Toulouse-Lautrec. Célèbrement associé à la vie de bohème de Montmartre, ses représentations de la société parisienne de la fin-de-siècle, souvent décadentes et provocatrices, ont réussi à combiner une profondeur psychologique avec une ligne très expressive et fluide… Voici les News in French d’aujourd’hui.

Daily Issue 542: Une promesse fausse

«Chasseur d’étoiles» (2018), de Soprano. Parce qu’il ne faut pas avoir peur de s’envoler…  «J’les vois plus dans tes yeux, / J’les vois plus dans les cieux, / Trop de nuages gris et le monde a perdu de son bleu, / Les chemins vers les rêves ne sont plus éclairés»… Disponible sur Youtube et Spotify.

Daily Issue 542: Une promesse fausse

Les véhicules hybrides, une promesse honteusement fausse? Honnêtement, j’ai hâte que les voitures électriques fassent partie de la norme. À l’heure actuelle, des limitations telles que l’autonomie et des facteurs encore inconnus comme la durabilité des batteries font que l’acheteur moyen d’une voiture est toujours plus enclin à choisir de se rendre à la station-service chaque semaine. De plus, il n’y a tout simplement pas beaucoup de voitures électriques disponibles…. En attendant que cela change, de nombreuses personnes consciencieuses se contentent de voitures qui sont ostensiblement meilleures pour l’environnement — comme les véhicules hybrides. Mais est-ce vraiment le cas? Pas de tout, selon une nouvelle rapport. D’Europe 1: «Va-t-on vers l’équivalent d’un Dieselgate avec les voitures hybrides? L’ONG Transport et Environnement a testé les émissions de dioxyde de carbone des voitures SUV (Véhicule Utilitaire Sport) dîtes hybrides rechargeables, c’est-à-dire moitié essence et moitié électrique. Les résultats sont inquiétants. Ces essais, réalisés dans des conditions réelles d’utilisation, montrent qu’elles polluent jusqu’à douze fois plus que ce qu’affichent les constructeurs. Un cabinet d’experts britanniques a testé trois modèles parmi les plus populaires: BMW X5, Volvo XC 60 et Mitsubishi Outlander. Deux configurations ont été adoptées pour pouvoir réaliser ces tests. Un premier test a été réalisé dans des conditions idéales soit avec une batterie chargée, une route plane, un coffre vide et de très bonnes conditions météorologiques. Mais ces voitures ont émis entre 28% et 89% de CO2 de plus qu’annoncé par les constructeurs. La deuxième configuration est plus réaliste. Ici, le coffre est chargé, il y a des accélérations et des côtes, et la batterie électrique est vide. Les conclusions sont édifiantes car le CO2 émis peut grimper jusqu’à huit fois plus que sur le papier. Avec un record: c’est douze fois plus quand le moteur thermique se met à recharger la batterie électrique en route. Pour comparer, cela se rapproche des niveaux d’émissions de CO2 d’un Porsche Cayenne. L’hybride rechargeable est donc une “bombe climatique“, pour Diane Strauss, directrice France de l’ONG Transport et Environnement qui révèle ces tests. “C’est une chimère. C’est un véhicule à la fois composé d’un véhicule électrique et d’un véhicule thermique, qui essaie de remplir tous les usages. Mais en réalité, il n’en remplit aucun puisque la batterie est si faible que ce n’est pas vraiment un électrique, c’est un faux véhicule électrique. Et la voiture est tellement lourde que ce n’est même plus une voiture thermique performante. C’est le moins bon des deux mondes“, détaille-t-elle.  Cette ONG de référence en Europe appelle l’État français à arrêter de subventionner l’hybride rechargeable, à hauteur de 40 millions d’euros par an, et à se concentrer sur les véhicules électriques»…

Sponsored
Big thanks to Yabla, the sponsor of today’s newsletter! For Black Friday, Yabla is offering 25% off all annual individual subscriptions. This means you can get twelve months worth of hundreds of authentic French videos, films, and TV shows — turned into amazingly educational content thanks to Yabla’s custom video player and lessons module — for just $75. That’s a huge discount off the regular price and much better than paying month-to-month. If for some reason you decide it’s not for you, get a full refund thanks to a 14-day money-back guarantee. This offer is limited, so check Yabla out today!

Daily Issue 542: Une promesse fausse

Le «vaccino-scepticisme» des Français. Pour beaucoup, la promesse d’un vaccin signifie la fin d’un long cauchemar, une qui devrait intervenir le plus tôt possible. Mais d’autres sont beaucoup plus réticents — et méfiants — quant à ce que cela signifierait… D’Ouest France: «Les annonces successives de vaccins efficaces à 90% ou à 95% contre le Covid-19, la semaine dernière, par Pfizer et Moderna, auraient-elles (un peu) changé la donne? Selon un sondage Ipsos sorti le 5 novembre, seuls 54% des Français acceptaient l’idée de se faire vacciner. Or, selon un sondage BVA pour Europe 1 publié ce lundi 23 novembre, 60% des Français seraient maintenant partants pour se faire vacciner contre le coronavirus. Un léger recul du “vaccino-scepticisme” propre à la France? Presque. Car ils ne sont quand même que 20% à envisager de se faire vacciner dès que possible. Les sondés les plus réticents, eux, mettent en avant l’inquiétude liée à la rapidité de la conception du vaccin et à leurs potentiels effets secondaires méconnus. Selon le même sondage, cette double question affecte d’ailleurs directement les trois quarts des Français qui ne souhaitent pas se faire vacciner contre le Covid-19. Enfin, le pays de provenance du vaccin aura son importance: moins de 20% des Français accepteraient un vaccin conçu dans un laboratoire russe (19%) ou chinois (17%). À l’inverse, ils sont 64% à dire “oui” à un vaccin européen et 72%, s’il provenait d’un labo français»… 

Daily Issue 542: Une promesse fausse

À la découverte… du piano qui joue comme un virtuose. Plus besoin de doigts talentueux!