Daily Issue 543: Ouroboros

Want to take it to the next level and improve your French listening and speaking skills? The audio recording of today’s News in French is only available to members. Sign up today to gain full access immediately.  Membership is just $5/month with a five-day free trial. (Want a custom subscription plan? Let me know.)

Are you already a member? Sign in.

Daily Issue 543: Ouroboros

Bonjour à tous. C’est mercredi, le 25 novembre… le jour de la naissance, en 1609, d’Henriette-Marie de France, dernière enfant d’Henri IV et de Marie de Médicis, et reine consort d’Angleterre en tant qu’épouse de Charles 1er. Catholique romaine, elle était impopulaire en Angleterre et a dû se réfugier dans son pays d’origine après l’éclatement de la guerre civile. La province américaine du Maryland, plus tard un état, a été baptisée en son honneur. Voici les News in French d’aujourd’hui.

Daily Issue 543: Ouroboros

«Les jeunes filles en fleurs» (2020), d’Emma Daumas. Parce que le printemps n’est jamais trop loin… «Les jeunes filles en fleurs, / Sentent le parfum, / Quand s’ouvrent leurs cœurs, / Au petit matin, / Voyez les cueilleurs, / Au bord des chemins, / Piqués par l’odeur, / Qui tendent la main»… Disponible sur Youtube et Spotify.

Daily Issue 543: Ouroboros

Un steak fait à partir de cellules humaines, vous le mangeriez? Si vous demandez à quelqu’un ce qui le dégoûterait en matière de nourriture, la réponse sera probablement les insectes, ou les yeux de poisson, ou diverses parties anatomiques d’un animal qui ne sont généralement pas vendues dans les supermarchés. Cette nouvelle expérimentation, pour une raison quelconque, ne semble pas aussi dégoûtante que certaines autres choses que les gens mettent volontiers dans leur bouche… mais c’est peut-être ce qui la rend encore plus dérangeante? D’Ouest France: «Des chercheurs américains ont mis au point un kit permettant de fabriquer un steak à partir de cellules humaines. Le produit n’en est encore qu’à l’étape du prototype. Il a été baptisé “Ouroboros”, nom du symbole égyptien représentant un serpent qui se mord la queue. Cette viande si particulière a été créée dans le cadre d’un projet artistique mais elle est bel et bien réelle, explique Slate lundi 23 novembre. Pour l’obtenir, les utilisateurs du kit devront récupérer leurs propres cellules en se frottant l’intérieur des joues avec un écouvillon. Il faudra ensuite ajouter du sérum de sang humain et conserver le tout au chaud pendant trois mois. De petits morceaux du steak Ouroboros ont été exposés au Musée des Arts de Philadelphie. D’autres font actuellement partie des œuvres sélectionnées pour le prix Beazley du design de l’année 2020, visibles à Londres. Au Musée du Design de la capitale britannique, les petites bouchées sont disposées dans une assiette entourée d’un couteau et d’une fourchette. L’installation a pour but de dénoncer l’hypocrisie environnementale des producteurs de viande in vitro ou obtenue de manière alternative. Leurs producteurs utilisent en effet du sérum sanguin de fœtus de veau, un liquide très onéreux. Son importance dans la fabrication montre que le secteur ne s’est pas totalement affranchi de l’exploitation des animaux et ne peut garantir leur bien-être. Le steak Ouroboros prouve quant à lui qu’il est possible de créer une viande de laboratoire sans cruauté animale. Plusieurs sociétés ont cependant affirmé qu’elles avaient elles aussi réussi à créer des viandes artificielles sans recourir au sérum fœtal bovin. Le kit de fabrication du steak à base de cellules humaines n’est pour l’instant pas disponible à la vente auprès du grand public»… Mangeriez-vous ce nouveau type de steak? Pensez-vous qu’il devrait devenir une réalité? Que pensez-vous des alternatives à la viande traditionnelle?

Daily Issue 543: Ouroboros

Un monolithe trouvé dans le désert américain. Une installation artistique longtemps oubliée, un hommage cinématographique bien pensé, ou les signes des extraterrestres parmi nous? A vous de décider…  De 20 Minutes: «Lors d’un survol en hélicoptère d’une zone désertique de l’Utah aux Etats-Unis, des employés fédéraux sont tombés sur un objet métallique d’environ trois mètres de hauteur, planté dans le sol, raconte le Guardian. Une étrange découverte qu’ils ont partagée sur les réseaux sociaux. “C’est la chose la plus étrange que j’ai rencontrée au cours de toutes mes années de vol”, a raconté Bret Hutchings, le pilote de l’hélicoptère, qui assurait un survol de la zone pour y recenser les troupeaux de mouflons. “C’est l’un des biologistes qui l’a repéré alors qu’on venait de voler au-dessus”, a déclaré Hutchings. “Il a dit: ‘Tournez-vous, tournez-vous! Il y a quelque chose là-bas – il faut qu’on aille voir!’” Toujours selon le pilote, la structure semblait avoir été fabriquée de la main de l’homme et était solidement plantée dans le sol, ce qui exclut tout largage par les airs. “Je suppose que c’est un artiste de la nouvelle vague ou quelque chose comme ça, quelqu’un qui était un grand fan de 2001: Odyssée de l’espace”, a déclaré Bret Hutchings, en référence au film de Stanley Kubrick»… 

Daily Issue 543: Ouroboros

Qui est… Charli D’Amelio, adolescente de 16 ans et «la première à dépasser 100 millions d’abonnés sur TikTok»?