Daily Issue 559: Un iceberg tueur

Want to take it to the next level and improve your French listening and speaking skills? The audio recording of today’s News in French is only available to members. Sign up today to gain full access immediately.  Membership is just $5/month with a five-day free trial. (Want a custom subscription plan? Let me know.)

Are you already a member? Sign in.

Daily Issue 559: Un iceberg tueur

Bonjour à tous. C’est jeudi, le 17 décembre… Le jour où, en 1777, la France promet de reconnaître les Etats-Unis pour la première fois, ce qu’elle fait en février 1778. Cette victoire diplomatique transformationnelle, quelques mois après la première grande défaite britannique à la bataille de Saratoga, a été réalisée par Benjamin Franklin, considéré comme une rock star par les Français… Voici les News in French d’aujourd’hui.

Daily Issue 559: Un iceberg tueur

«Ta sentinelle» (2020), de Jane Birkin. Parce que ce qui commence en douceur peut rapidement tourner à l’aigre… «Enlacés, / Ces amants dans le parc je les observais, / Alors qu’ils s’embrassaient, / Chuchotant des secrets, / Leurs caresses furtives en moi ravivent des plaies»… Disponible sur Youtube et Spotify.

Daily Issue 559: Un iceberg tueur

La voiture, un mal nécessaire auquel nous avons du mal à renoncer? De toutes les inventions qui ont changé le monde, l’automobile est l’une des plus faciles à reconnaître. À partir des années 1900, des centaines, voire des dizaines de kilomètres sont soudain devenus moins intimidants pour ceux qui cherchaient à vivre, à travailler ou à jouer en dehors de chez eux. Les voitures sont un égalisateur, un idéal romantique et, dans le cas des États-Unis, même une partie intégrante de la culture américaine. Mais plus de cent ans plus tard, nous reconnaissons également les effets néfastes des automobiles et nous exigeons des technologies plus propres. Cela ne signifie pas, pour autant, que nous conduisons moins…   Du Point: “Les automobilistes et la voiture, c’est un peu Les Feux de l’amour. On sait comment ça commence, on ne sait pas quand ça finit“. Raisonnablement optimiste, Flavien Neuvy, qui livre son étude annuelle Cetelem sur le secteur automobile analysé sous tous les angles et toutes les latitudes, relève bien ces accrocs dans le contrat, ce désamour enregistré par rapport à 2017 où l’étude relevait au contraire une relation fusionnelle. Mais les usagers, un temps décontenancés par les restrictions d’accès en centre-ville et les réglementations qui se mettent en place, se résignent. Ils constatent aussi, pour 8 personnes sur 10, à quel point la voiture reste un outil irremplaçable. Au travers des 10 000 personnes interrogées dans 15 pays du monde, ressort de cette étude le sentiment contradictoire que l’automobile occupe une place trop importante (56%) et qu’elle est source de pollution de l’air (72%, dont 60% en France). Mais, pour autant, 55% des sondés dans le monde disent ne pouvoir s’en passer, plus encore en France avec 65% d’utilisateurs “accros” alors que, tout de même, ils étaient 80% il y a quatre ans. Son rôle ponctuel de refuge anti-Covid lui a redonné du lustre pour beaucoup, ceux notamment qui ne pouvaient passer au télétravail. Le supposé désintérêt des générations montantes ne se confirme pas car, si la voiture est devancée d’une courte tête par le téléphone portable et le logement dans le cœur des sondés, “il n’y a pas de rejet massif de la voiture chez les jeunes plus sensibles à la cause environnementale“, relève Flavien Neuvy. La fracture est “plus géographique que générationnelle“, les citadins ayant moins de contraintes à abandonner la voiture que les banlieusards ou les provinciaux»… S’il était possible ou pratique pour vous d’arrêter de conduire — si vous conduisez — le feriez-vous? Pourquoi (pas)?

Daily Issue 559: Un iceberg tueur

Un iceberg tueur en marche. Il ne sera peut-être jamais aussi infâme que celui qui a frappé le Titanic en 1912. Mais celui-ci est plus grand  — genre, vraiment grand — et il a une plus grande cible en tête… De L’Express: «L’île britannique de la Géorgie du Sud, située dans le sud de l’océan Atlantique, est menacée par le plus gros iceberg du monde. Baptisé A68a, ce gigantesque bloc de glace s’est détaché de l’Antarctique en juillet 2017. Il dérive depuis plus de trois ans maintenant, et s’approche dangereusement de l’île de la Géorgie du Sud. Ce territoire appartenant au Royaume-Uni abrite une biodiversité extraordinaire: des millions d’otaries à fourrure antarctique, des centaines de milliers de manchots royaux et d’éléphants de mer, de nombreux albatros…Vu sa taille impressionnante (151 kilomètres de long sur 48 kilomètres de large, selon le NASA Earth Observatory, soit presque aussi grand que l’île elle-même), l’iceberg ne devrait pas atteindre la côte. “Il resterait coincé dès qu’il toucherait 200 m de fond, ce qui correspond à entre 500 et 1000m de la côte“, avait expliqué Geraint Tarling, océanographe au British Antarctic Survey, à Brut au mois de novembre. L’iceberg serait alors “suffisamment proche pour empêcher les manchots et les phoques de se rendre sur leur terrain de chasse“»…

Daily Issue 559: Un iceberg tueur

C’est jeudi… l’heure d’un quiz! Et qui vous rappellera quelles matières vous avez été nulles à l’école…  D’Ouest France: Testez votre culture générale en 20 questions.