Daily Issue #83: Un lundi très géopolitique

Daily Issue #83
Lundi, le 10 décembre

Bonjour,

Question bubble icon  Passer trop de temps devant les écrans réduit-il le cortex cérébral des enfants ? Question de suivi: Si c’est le cas, est-ce une mauvaise chose? … (Huffington Post FR)

Audio icon «Un jour comme un autre», de Brigitte Bardot, pour tous ceux qui se demandent pourquoi de nous deux, il ne reste que moi … (Youtube, Spotify)

Link icon Le lien vers cette newsletter. Partagez avec vos amis sur Facebook et Twitter, et cliquez pour apprendre le vocabulaire d’aujourd’hui.

— Max Lalanne
Boston, MA

Daily Issue #83: Un lundi très géopolitique  Les trucs à savoir 

• La Chine est en colère après qu’un des hauts dirigeants de Huawei — et la fille du fondateur — ait été arrêté au Canada la semaine dernière à la demande du gouvernement américain. Meng Wanzhou, la directrice financière du géant chinois des télécoms et des smartphones, est soupçonnée par les États-Unis d’avoir violé les sanctions contre l’Iran et devrait y être extradée. L’arrestation est un exemple de la récente pression exercée sur les entreprises chinoises de technologie. Huawei, le deuxième vendeur mondial de smartphones derrière Samsung (et avant Apple), a été notamment qualifié d’«une menace pour la sécurité des États-Unis» par de nombreux officiels. Les tensions continuent de croître entre les deux pays — et maintenant, le Canada s’engage avec vigueur… (L’Obs)

• Plus de 150 pays ont adopté un pacte des Nations Unies sur les migrations lundi à Marrakech, au Maroc. Le texte, juridiquement non contraignant et essentiellement symbolique, est censé améliorer les flux migratoires en réaffirmant les droits des migrants — et ceux des pays vers lesquels ils tentent de fuir. De bonnes choses, non? Malgré tout, le pacte est loin d’être universellement populaire. De nombreux pays dotés de gouvernements conservateurs — notamment les États-Unis, l’Israël, l’Australie, la Suisse, l’Italie, et de nombreux pays d’Europe de l’Est — se sont retirés de l’accord ou ont refusé de le jamais considérer, invoquant des risques pour la sécurité de leurs frontières et leur souveraineté… (France Info)