Daily Issue 1257: Bouleverser le bureau - News in French
You're now reading:

Daily Issue 1257: Bouleverser le bureau

Listen to this newsletter

Bonjour à tous! C’est vendredi, le 17 novembre… Le jour de l’inauguration, en 1869, du canal de Suez, qui relie la mer Méditerranée à la mer Rouge. La cérémonie a été présidée par l’impératrice Eugénie, épouse de Napoléon III, dont le cousin, Ferdinand de Lesseps, a construit le canal. En raison de son influence, Eugénie a été appelée «l’ange gardien» de cet immense projet. Voici les News in French d’aujourd’hui.

«Je suis malade» (1994), de Lara Fabian. Parce que parfois, l’absence se fait cruellement sentir«Je ne rêve plus, / Je ne fume plus, / Je n’ai même plus d’histoire, / Je suis sale sans toi, / Je suis laide sans toi, / Comme une orpheline dans un dortoir, / Je n’ai plus envie, / De vivre ma vie, / Ma vie cesse quand tu pars, / Je n’ai plus de vie»… Disponible sur Youtube et Spotify.

À quoi ressemblera le bureau dans 10 ans? Les changements sont rapides, surtout lorsqu’il s’agit de technologies qui s’insèrent dans notre vie quotidienne. Par exemple, avant l’apparition des moteurs de recherche et de Google, si vous aviez une question importante — ou moins importante —, vous deviez consulter l’encyclopédie sur votre étagère, appeler un ami intelligent, ou vous rendre chez le bibliothécaire. Aujourd’hui, il vous suffit d’ouvrir un nouvel onglet sur votre navigateur. Autrefois, les réunions se déroulaient uniquement en face à face — comment faire autrement? Aujourd’hui, bien sûr, les conférences Zoom sont tout à fait normales et vous pouvez faire beaucoup de choses — certains diraient même tout — sans être dans la même pièce que vos collègues. Impensable, il y a seulement vingt ans! Alors, quand il s’agit d’imaginer ce que les vingt prochaines années nous réservent, surtout au bureau, il y a de quoi se poser des questions… Du HuffPost: «Un robot comme chef d’entreprise? Une intelligence artificielle pour gérer tous les documents? Plus de clavier, des collègues en hologrammes? Selon les résultats du Baromètre Paris Workplace 2023 SFL-Ifop publié ce jeudi 13 novembre, l’accélération technologique et en particulier l’émergence de l’intelligence artificielle fait partie des “révolutions qui vont bouleverser le bureau dans les 10 ans à venir“. Pour cette enquête, 1 300 salariés franciliens ont été soumis à cette question simple: “À quoi ressemblera le bureau dans 10 ans?”. Des réponses obtenues se dégagent trois tendances majeures: l’accélération technologique et en particulier l’émergence de l’intelligence artificielle, l’avènement du bureau sur-mesure, “où je veux, quand je veux, comme je veux” et l’impact “réel” de la transition écologique sur le travail au quotidien. “Quand on demande aux salariés d’anticiper l’avenir du travail, ils l’imaginent bouleversé par l’innovation technologique, un sentiment sans doute inspiré par l’émergence spectaculaire de ChatGPT et autres logiciels d’intelligence artificielle“, souligne l’étude. Ainsi, 55% des personnes interrogées jugent probable que d’ici dix ans, “l’intelligence artificielle générera tous les documents, afin qu’on n’ait plus qu’à les corriger“, 41% des salariés parient qu’ils “n’utiliseront plus de clavier et commanderont tout à la voix“. Et enfin, 44% d’entre eux pronostiquent que “dans certaines réunions, les participants apparaîtront en hologramme“, chiffre qui grimpe à 62% parmi les moins de 25 ans. Mais ces nouvelles technologies ne présagent pas que des bienfaits: à la question “jugez-vous probable que l’IA remplace la majorité des emplois de bureau dans les 10 ans?”, 42% des personnes sondées répondent par l’affirmative, 53% chez les moins de 25 ans. Un grand nombre de salariés pronostique que les systèmes de contrôle sur les télétravailleurs vont s’accroître, 36% pensent même qu’”en télétravail, la caméra devra être allumée en permanence“»… Que pensez-vous de ces réponses? Pensez-vous qu’il y aura d’autres changements? Pourquoi?

La solitude, aussi dangereuse que quinze cigarettes par jour? Dans quelle mesure l’«épidémie de solitude» ressentie par d’innombrables personnes dans le monde est-elle inquiétante? Suffisamment pour que l’Organisation mondiale de la santé s’en préoccupe… De TF1 Info: «La solitude peut être mortelle. C’est le message que tient à faire passer l’Organisation mondiale de la santé, en lançant une commission internationale pour favoriser le lien social, tout en soulignant que l’isolement est un “problème de santé publique mondial”. “Les taux élevés d’isolement social et de solitude dans le monde ont de graves conséquences sur la santé et le bien-être. Les personnes qui n’ont pas suffisamment de liens sociaux étroits sont davantage exposées au risque d’accident vasculaire cérébral, d’anxiété, de démence, de dépression, de suicide et bien d’autres maladies“, déclare le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS, dans un communiqué publié sur son site ce mercredi. Et d’ajouter: “Cette commission de l’OMS contribuera à faire du lien social une priorité en santé mondiale et à partager les interventions les plus prometteuses.” Dirigé par le chirurgien Vivek Murthy, ce nouveau comité aura pour mission au cours des trois prochaines années de définir un programme mondial sur le lien social “en sensibilisant davantage à cette question et en établissant des collaborations qui conduiront à des solutions fondées sur des bases factuelles pour les pays, les communautés et les individus.” (…) À titre de repère, les effets de la solitude seraient aussi néfastes que de fumer quinze cigarettes par jour, selon l’OMS. Or, des études ont montré que l’isolement social touche au moins 5 à 15% des adolescents dans le monde et un quart des personnes âgées, ces statistiques étant probablement sous-estimées»…

À la découverte… de la mort mystérieuse d’Edgar Allan Poe.