Daily Issue 1309: L'amour dans un Applebee's - News in French
You're now reading:

Daily Issue 1309: L’amour dans un Applebee’s

Listen to this newsletter

Bonjour à tous! C’est mardi, le 13 février… Le jour où, en 1960, la France a fait exploser sa première bombe nucléaire, baptisée Gerboise Bleue après un rongeur qui vit dans le désert du Sahara, en Algérie. Avec cette bombe, trois fois plus puissante que celle qui a dévasté Nagasaki en 1945, la France est devenue la quatrième puissance nucléaire au monde, après les États-Unis, l’URSS et le Royaume-Uni… Voici les News in French d’aujourd’hui.

«Marseille» (2024), d’Atef. Parce qu’il y a des villes où le soleil brille plus fort«Une fille se fait belle ce soir, / Le soleil danse du rouge au noir, / Une ville rebelle et fière Marseille, / Un rire du soir espoir, / Marseille, Marseille»… Disponible sur Youtube et Spotify.

Les barrières linguistiques, rendues obsolètes par l’intelligence artificielle? On dit que l’amour ne connaît pas de barrières, qu’il transcende les langues et autres choses qui peuvent empêcher deux âmes sœurs de se trouver. Si c’est vrai, il n’en reste pas moins que le fait de parler la même langue que son âme sœur potentielle aide à mieux se connaître, ce qui est essentiel dans toute relation. L’intelligence artificielle à la rescousse? Le buzz autour de cette technologie encore naissante étant plutôt négatif — dans quelle mesure l’IA va-t-elle voler vos emplois ou déclencher la Troisième Guerre mondiale, par exemple — il est rassurant de lire une histoire d’amour qui montre qu’elle peut être utilisée à des fins plus réconfortantes….. La question qui se pose est donc la suivante: Les barrières linguistiques appartiendront-elles bientôt au passé? Le sont-elles déjà? De Slate France: «En juin dernier, LeRoy Romero, un habitant d’une petite ville d’Arizona (États-Unis), a pris sa voiture pour rencontrer pour la première fois Brenda Ochoa, de l’autre côté de la frontière américano-mexicaine. Le rendez-vous à l’aveugle, qui s’est déroulé dans un restaurant Applebee’s de Mexicali (Mexique), avait été organisé par un ami commun qui pressentait un match potentiel. Mais un problème s’est rapidement présenté. “LeRoy ne parlait pas espagnol, la langue maternelle de Brenda. Et elle ne parlait pas anglais”, explique The New York Times, qui relate l’histoire. Pour ce premier rendez-vous, les deux futurs amoureux ont utilisé des applications de traduction comme Google Translate pour communiquer. De retour chez lui, LeRoy Romero a eu une idée: l’application Captions, qu’il utilise pour le travail, pourrait également lui être utile dans sa vie personnelle. Cette appli utilise l’intelligence artificielle pour aider les utilisateurs à éditer et enregistrer des vidéos, ajouter des légendes, et dispose de capacités de traduction de doublage labiale très puissantes. Disponible également dans une application autonome appelée «Lipdub», cette fonction peut imiter les voix naturelles et les mouvements des lèvres des locuteurs lors de la traduction de leurs vidéos dans d’autres langues. Ainsi, LeRoy Romero peut s’enregistrer en parlant anglais et Brenda recevra une vidéo de lui parlant espagnol, avec les mouvements de lèvres adéquats et sa vraie voix. Lorsque les deux membres du couple ne sont pas ensemble, ils se servent d’une variété d’applications utilisant l’IA pour communiquer. LeRoy a même une paire d’écouteurs avec une fonction de traduction simultanée. Selon le New York Times, des histoires comme celle-ci pourraient devenir de plus en plus courantes. Julie Spira, experte en cyber-datation, explique que l’IA fait désormais partie de la boîte à outils pour faire des rencontres. Les deux amoureux vont bientôt se marier et ne s’appuieront pas sur ces outils pour toujours, car ils font tout de même l’effort d’apprendre la langue de l’autre»… Pensez-vous que dans un avenir proche, comme dans les films de science-fiction, les gens seront capables de se comprendre instantanément quelle que soit la langue parlée? Selon vous, dans quelles autres manières l’intelligence artificielle peut-elle faciliter directement les relations humaines? Pourquoi (pas)?

Les Français et… les vasectomies? La procédure chirurgicale de stérilisation des hommes a explosé en popularité en France au cours de la dernière décennie, même si, dans l’ensemble, le pays ne fait que rattraper son retard par rapport au reste du monde… De L’Express: «Ils ne veulent pas ou plus d’enfant, alors ils optent pour une solution définitive: le nombre d’hommes réalisant une vasectomie a considérablement augmenté durant la dernière décennie. Selon une étude publiée ce lundi 12 février par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et la Caisse nationale de l’Assurance Maladie (Cnam), les stérilisations masculines ont été multipliées par 15 entre 2010 et 2022, passant de 1 940 à 30 288. Dans le même temps, les stérilisations féminines ont drastiquement diminué en France – d’environ 45 000 en 2013, elles sont sont passées à un peu plus de 20 000 en 2022.  La moyenne d’âge des hommes ayant opté pour cette contraception a diminué ces dernières années et s’établit désormais à un peu moins de 42 ans, contre 44 ans en 2010. Les hommes opérés vivaient “majoritairement dans les communes les plus favorisées socialement“, précise aussi l’étude. (…) Cette tendance à la hausse du recours à la vasectomie en France va à rebours de ce qui est observé ailleurs: “la vasectomie connaît un déclin mondial, en particulier dans les pays où elle était traditionnellement plus répandue comme dans les pays anglo-saxons“, souligne le rapport. L’ANSM et la Cnam estiment que l’explosion des chiffres en France est due au fait que le pays semble “comble son retard” et précise que les niveaux de recours à la stérilisation masculine “demeurent encore inférieurs à ceux des pays leaders en matière de contraception définitive“, comme le Canada par exemple»….

À la découverte… de la tarte tropézienne, célébrité incontournable de Saint-Tropez depuis 70 ans.