Le juge Anthony Kennedy de la Cour suprême a demissionné, une surprise qui donnera à Donald Trump et le sénat républicain une deuxième opportunité (après la confirmation de Neil Gorsuch l’an dernier) d’influencer les lois et la culture de la société américaine pour des dizaines d’années a venir. Surtout parce que Kennedy, qui a 81 ans, a été longtemps responsable pour les votes décisifs dans une Cour divisée, tenant des vues conservatrices mais aussi libérales, comme quand il a voté pour la légalisation du mariage pour les homosexuels en 2015. Avec son successeur choisi par Trump, la Cour, et leurs décisions, vont basculer beaucoup plus à la droite. Le principal souci aujourd’hui: les droits à l’avortement. [CNBC, Le Monde]